• C'est la Pâque juive, celle que Jésus a fêté avec ses disciples avant son arrestation.

     

    Il peut particulièrement être intéressant de découvrir avec les enfants :

    - comment se déroule cette fête ?

    - quel repas, Jésus a-t-il "vivement désiré" manger avec ses disciples avant de souffrir ?

     

    seder-plate.jpg

     

    Cette fête commémore la sortie d'Egypte des hébreux et leur libération de l'esclavage. On se réunit pour raconter en détail le récit de la sortie d'Egypte. C'est une fête riche en rites et coutumes...

    Lectures de textes, questions-réponses, repas spécial et, selon l'évangile, cantiques...

    Le livre qui rassemble le rituel et les textes qui sont récités ce soir là s'appelle la Hagada.

    Sur la table doit se trouver un plateau comprenant un certain nombre d'aliments symbolisant chacun un élément important du récit de la sortie d'Égypte : le plat du Seder.

    Merci Geneviève pour la documentation.

     

    Diverses possibilités d'animation :

    - expliquer et raconter les rituels de la fête de Pessa'h

    - préparer un plat de Seder

    - faire du pain sans levain

    ...

     

    Quelques pages Internet pour préparer son animation :

    - Sur Têteàmodeler.com : les explications de la fête et du plat de Seder

    - Un article des curieux des DNA

    - Sur PointKT.com : une narration ,  des recettes  ici  et 

     

    et au hasard des recherches sur ce thème... j'ai trouvé un site sympa, conçu pour les enfants, pour découvrir Israël : rachel.israel.de

     

    Pin It

    1 commentaire
  • "Le grain qui meurt a porté fruit
    c'est le triomphe de la Vie !
    Ne cherchez plus parmi les morts
    Celui qui a vaincu la mort"

    Paroles de Noël Colombier inspirées de Jean 12 v. 24 :

    Le grain de blé tombé dans la terre doit mourir, sinon, il reste seul.
    Mais s'il meurt, il donne beaucoup de grains.

    Un beau message de Pâques !         

     

    Une "parabole" de la nature pour parler aux enfants la mort et la résurrection de Jésus...

    En observant la germination de la graine qui passe de la mort à la Vie pour donner du fruit, les enfants peuvent saisir une petite partie du mystère de la résurrection...

    Lire aussi 1 Corinthiens 15 v. 35 à 58.

    Un grain de blé... ça peut rester toute sa vie un grain de blé et ne servir à rien !!!

    Pour qu'il serve, il faut...
    - soit l'écraser pour en faire de la farine, puis du pain pour nourrir les hommes,
    - soit le semer pour qu'il germe et donne beaucoup de grains.
    Ce n'est alors plus un grain de blé mais une tige, des feuilles, une plante !

     

    S'inspirer des "leçons de sciences" sur la germination

    et / ou du poème du danois Joergensen pour expliquer cette mort qui donne Vie :

    Le petit grain de blé est heureux, tout heureux, bien au chaud dans un gros tas de blé, tout au fond du grenier, juste un petit courant d'air qui permet de bien respirer; jamais une goutte de pluie pour mouiller le tas de blé. Les autres petits grains sont très gentils, très polis, ce sont de très bons amis.
    "Je suis tellement heureux, que je voudrais que cela dure toujours."
    Mais un jour, il y a un grand bruit dans le grenier. Des hommes arrivent avec de grosses pelles, et notre petit grain de blé, avec tous ses copains, est jeté dans une charrette. Et la charrette démarre comme pour une promenade. Au hasard des secousses, le petit grain de blé voit tantôt un coin de ciel bleu, tantôt des jolies fleurs, tantôt un papillon ou une coccinelle... C'est vraiment très joli, bien plus beau que le grenier. Bientôt, tout le monde s'arrête, au bord d'un champ bien labouré. Sans ménagement, les hommes jettent le tas de blé dans un coin du champ. Cela fait un choc! Mais c'est frais, c'est bon... Le grain de blé a le temps de faire une petite prière: "Mon Dieu, je voudrais bien rester là, dans la fraîcheur, le plus longtemps possible..."
    Mais voici que le grain de blé s'enfonce dans la terre... C'est tout noir... c'est humide... le petit grain de blé étouffe... le froid le pénètre au plus profond de lui-même. Il fait une dernière prière: "Mon Dieu, c'est fini, je vais mourir..."
    De longues journées plus tard... la terre se réchauffe... voici qu'il se passe quelque chose d'extraordinaire ! Le petit grain se sent traversé par une force immense... ça éclate en lui de partout... et voilà qu'il devient une petite pousse de blé, puis une petite tige, elle monte la tige, elle monte... elle perce la croûte de la terre, et elle devient un épi de blé magnifique, avec au moins soixante petits grains de blé ! Tous ces grains, toute cette Vie, merci Dieu !

     

    Distribuer à chaque enfant un pot, de la terre, des grains de blé ou autres graines...

    Leur donner quelques instructions de jardinier et joindre le verset de Jean 12 v.24.

    ble-graines.jpg

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Une très jolie histoire à raconter à Pâques....

    oeuf-003.jpg

     

    Jérémie était né avec un corps tordu, un esprit lent et une maladie chronique et incurable dont il se mourait lentement.  Malgré cela, ses parents avaient essayé de lui donner une vie aussi normale que possible et l'avaient envoyé à l'école primaire avec les autres enfants.

    A l'âge de 12 ans, Jérémie n'était qu'en 2e année et semblait incapable d'apprendre.  Son professeur était souvent exaspérée par lui.  Il se tortillait sur son siège, bavait et poussait des grognements.  A d'autres moments, il s'exprimait clairement et distinctement, comme si un rayon de lumière avait pénétré l'obscurité de son cerveau.  La plupart du temps cependant, Jérémie irritait son professeur.  Un jour, elle appela ses parents et leur demanda de venir à l'école...

    Cliquer  ici  pour lire la suite !             

     

    Pin It

    2 commentaires
  • lavement-pieds.jpg

    Dans le temps de la passion, il peut être intéressant d'aborder avec les enfants ce geste de Jésus :

    le lavement des pieds (Jean 13 v. 1 à 16) et... de le vivre... d'une façon toute pratique ! 


    Elisabeth nous donne des pistes pour une animation biblique sur le lavement des pieds :

    Commencer en chantant
    quelques chants qui parlent de la grandeur de Dieu :

    Roi des rois, Grandes et merveilleuses, Tu es grand, Tu es beau la lumière est ton manteau...
    Petit rappel de la vie au temps de Jésus :
    - Comment les personnes étaient-elles habillées ?
    - Comment se déplaçaient-elles ?
    - Comment étaient faites les maisons ? Y avait-il du gaz ? des toilettes ? une douche ?


    Bientôt nous fêterons Pâques, que pouvez-vous m'en dire ? Et les jours d'avant ?
    Voilà une histoire qui se passe à ce moment là...

    Lecture de Jean 13 v. 1 à 16 (choisir tout ou une partie du texte, selon l'âge des enfants).
    Personnellement j'utilise le livre "15 gestes de Jésus" (voir notes bibliographiques), le texte de l'évangile y est très bien raconté puis illustré et enfin un poème vient développer et actualiser l'idée. Par exemple pour ce geste : ... le grand patron se fait manoeuvre... la sagesse est en folie... le monde était tombé sur la tête, Jésus le remet sur ses pieds...

    Pourquoi Jésus fait-il cela ?
    Ecouter et susciter les réactions puis donner des pistes de réflexions, nous pouvons retenir 3 idées :

    • Les pieds sont SALES, Il veut nous rendre PROPRE. Il s'agit, bien sûr, du pardon que Jésus nous offre en mourant à la croix pour nous purifier de nos péchés.
    • Les hommes parlent d'HONNEUR, Jésus est le Seigneur et Maître mais pour Lui, cela veut dire : se mettre au SERVICE ! Le roi devient serviteur (à l'époque, les esclaves lavaient les pieds de ceux qui arrivaient dans une maison).
    • L' ÉGOÏSME fait place à l'AMOUR DU PROCHAIN. Jésus demande de se laver les pieds les uns aux autres !

    Suivre Jésus, c'est le pied !
    Après la discussion, plusieurs possibilités : dessins, découpages
    ou pour ceux qui le veulent :

    obéir à la demande du Christ et se laver les pieds les uns aux autres.

     

    J'ai eu l'occasion de vivre cela deux fois avec des enfants entre 6 et 13 ans. Bien sûr, il faut proposer cela avec beaucoup de respect et mettre les enfants à l'aise par rapport à leur participation (ou non-participation). L'idée n'est pas de faire un jeu d'eau mais bien de vivre intensément ce moment où chacun s'engage à la suite de Jésus sur le chemin du service et de l'amour du prochain, conscient qu'il a besoin de la grâce de Dieu.

    Les deux fois, cela s'est passé très simplement mais solennellement . J'avais emporté une bassine, un savon et une serviette mais je ne pensais pas vraiment les utiliser mais cela a été formidable. Vivre ce moment dans le recueillement est difficile pour des enfants, la gêne pouvant être présente, je propose plutôt de chanter des cantiques  et de finir par une prière ou un moment de prières.

    J'ai été frappée par l'engagement de plusieurs enfants même jeunes (6 ans) qui ont vécu réellement ce moment. Intéressant également de se rendre compte que suivant nos personnalités, il est plus simple de « laver » ou « d'être lavé ».

    Le lavement des pieds est un vrai geste qui nous engage avec nos corps à l'heure des relations virtuelles, il est à  redécouvrir dans nos églises pour les petits et les grands.

    Notes bibliographiques :
    "Dieu à nos pieds" de Linda Oyer aux Editions Mennonites.
    "15 gestes de Jésus" de Pierre-Marie Beaude, édition Centurion Jeunesse.

    Merci Elisabeth

    Âges : à partir de 5 - 6 ans
     
    Pin It

    1 commentaire
  • "- Christ est ressuscité
     - Il est réellement ressuscité !"


    C'est de cette façon que les premiers chrétiens se saluaient le matin de Pâques

    et c'est une salutation que l'on peut reprendre avec les enfants !

    Joyeuses Pâques et que le Christ ressuscité illumine nos vies et celles des enfants !

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique