• Une histoire vraie de Noël sur le blog de Jean :

    conte

    L'année dernière déjà, je vous avez mis en lien, son histoire vraie de Noël :

    Merci Jean !  

    Pin It

    1 commentaire
  • Une manière originale de raconter une histoire biblique, c'est de l'intégrer dans un autre récit...


    Un bel exemple avec cette histoire de Noël :

    Le petit train qui arrive à Bethléem

     

    Samuel prenait le train pour la première fois en compagnie de sa cousine Gabrielle. Ils se rendaient à Berthier pour rendre visite à leur grand-mère.

    Au début Samuel était nerveux et il demandait à Gabrielle plein de questions mais elle ne lui répondait pas toujours parce qu'elle lisait le dernier livre d'Harry Potter.

    Samuel se mit à regarder les passagers qui arrivaient dans le train.

    Un jeune couple monta dans le train. Il ne restait pas beaucoup de places dans le wagon et l'homme, qui portait une barbe demanda à Samuel si le banc en face de lui était pris et Samuel lui répondit " Oh non monsieur vous pouvez vous asseoir ici " Gabrielle, elle, était toujours plongée dans son livre et n'a même pas levé les yeux vers les nouveaux passagers…Samuel remarqua le gros ventre de la femme, elle allait avoir un enfant. Il le savait…

    " Merci jeune homme " lui dit le monsieur. Samuel regarda la femme puis s'endormit…

    Samuel rêvait qu'il faisait route vers Bethléem et qu'il avait croisé Joseph et sa femme Marie en route vers Bethléem

    " Vous allez loin comme cela ?" leur demandait-il.  [...]


            Pour lire la suite de l'histoire, cliquer ici

    train g 376

    Âges : tous les âges

     

    Pin It

    votre commentaire
  • creche

    Luc nous écrit que les bergers ont trouvé l'enfant "couché dans une crèche"...

    Une crèche c'est une mangeoire pour les animaux !
     
    Le cadre était peut-être une étable ou une grotte, en tout cas, il y avait une mangeoire, on y gardait donc des animaux...

    C'est une belle image de cartes de Noël... Mais à y penser : dans une étable l'odeur y est tout sauf idyllique !
    Elle irrite le nez et les mouches pullulent !

    Le Fils de Dieu est venu sur terre en présence, non pas des grands de ce monde, mais d'animaux. Il est né, non pas dans un palais, mais dans une étable. Il est venu dans la pauvreté et non dans le luxe et l'opulence ni même dans des conditions modestes ou simples. Jésus a choisi de devenir semblable aux plus petits d'entre nous, aux plus pauvres et aux  plus vulnérables.
    Cet aspect de Noël m'interpelle toujours plus... Et je souhaite redécouvrir cette simplicité et humilité dans ma vie, au temps de Noël, et tout au long de l'année.
    Je suis sensible au concept de "simplicité volontaire" et il me semble qu'il prend une dimension toute particulière dans ce récit.

    Quelques pistes pour redécouvrir avec les enfants cet aspect de l'histoire de Noël :

    Si l'animation commence par un temps de chants, choisir des chants de votre répertoire, dont les paroles parlent de Jésus Roi. Sans rien dire spécialement.

    Afficher différentes photos ou dessin de berceaux (historiques ou actuels) aux murs de la salle de rencontre avec les enfants. Demander aux enfants s'ils se souviennent du berceau dans lequel ils étaient eux ? Peut-être l'un ou l'autre a un souvenir ou peut le décrire ou celui d'un bébé qu'il connaît.

    Donner aux enfants des feuilles et du matériel pour dessiner et demander qu'ils dessinent le berceau d'un roi. Une fois les dessins finis, chaque enfant peut montrer le sien en donnant les détails qui font du berceau celui d'un roi...

     

    Puis introduire l'histoire biblique en disant qu'aujourd'hui on va voir l'histoire de la naissance d'un roi et découvrir comment était son berceau.

    Raconter l'histoire avec les supports visuels dont vous disposez, il y a de très beaux albums dans le commerce.

    Interpeller les enfants sur le cadre de l'étable... Leur demander : Où êtes-vous nés ? A l'hôpital, à la maison, ... ? Que voit-on dans une étable ? Quels sont les bruits, les odeurs, dans un tel endroit ? Pensez-vous que c'est le lieu idéal pour donner naissance au Roi des rois, au Fils de Dieu, ni même à un simple enfant ?

    S'interroger avec les enfants : Pourquoi Dieu a-t-il choisi une étable pour son fils ?

     

    - Une étable, c'est accessible à tous. Il n'y a pas de gardes aux portes d'un palais qui filtrent les entrées. Tout le monde peut venir vers Jésus.

     

    - Le choix délibéré de la pauvreté (tout au long de sa Parole, Dieu se met du côté des pauvres et dénonce l'opulence des riches) et de l'humilité qui fait écho à la parole de Jésus : "Je ne suis pas venu pour être servi mais pour servir" Marc 10 v.45.
    Possibilité de faire découvrir le mot "humilité", mot clé de l'animation, par un jeu.

    Comment peut-on mettre en pratique cette humilité ?
    Quelles sont les vraies richesses ? Favoriser l'être plutôt que l'avoir...


    Versets qu'il est possible de mettre en relation :
             Philippiens 2 v.7 (version Parole de vie), les Béatitudes, Esaïe 57 v. 15,

    Proverbes 22 v.4, Colossiens 3 v. 12, Jacques 4 v. 10,...

     

    Âges : à partir de 5 - 6 ans

    Pour aller plus loin dans la réflexion :
    - Le livre "La nativité" de David Jérémiah aborde tous les aspects de la naissance de Jésus, sous forme de questions / réponses. Une mise au point qui permet de ne pas être pris au dépourvu par des questions d'enfants.
    - La simplicité volontaire
     

    Pin It

    1 commentaire
  • Un tout petit chœur parlé pour les plus petits de nos communautés.
    Simples, courts, les textes peuvent être appris par cœur par des petits de 3-4 ans.

    5 enfants, 5 voix...

      1- La flamme d'une bougie est fragile.
          Un souffle trop fort peut l'éteindre.

      2- Mais c'est une flamme qui bouge.
          Elle est vivante !

      3- On aime avoir de belles bougies
          pour la fête de Noël.

      4- La lumière des bougies nous rappelle
          la naissance de Jésus.

      5- C'est Lui qui donne au monde
          la lumière de Dieu.


    Il est facile d'imaginer une petite mise en scène : l'obscurité dans la salle, les enfants avec une bougie en main,
    entrant et/ou sortant à la queue leu leu...
    ou
    une transmission de la flamme, chacun allume la bougie du suivant...

    Remarques :
    - Il est possible de rajouter des petites phrases sur ce thème s'il y a plus d'enfants.
    - Ne pas oublier de sécuriser les bougies dans des bougeoirs pour éviter les coulures de cire sur les petites mains !

    Âges : 3 - 4 ans
    Pin It

    1 commentaire
  • Un petit texte en humour et justesse
                    qui nous invite à réfléchir à propos des enfants d'aujourd'hui...

    Petit Pierre avait bien du mal à faire de l'ordre dans ses idées en ce matin de Noël.
    Il faut dire que la dernière quinzaine avait été hyperchargée.
    Imaginez-vous ce qu'il avait enduré ce petit garçon de 5 ans, en moins de 15 jours : la St Nicolas de l'école maternelle, le Père Fouettard - qui était une femme cette année -, le Noël du Comité d'Entreprise de papa. Choisir son cadeau dans le grand catalogue avait pris à Pierre quelques jours d'intense réflexion au mois de novembre. Et quand maman s'est ramenée avec son catalogue à elle, pour le Noël de son Comité d'Entreprise, l'inspiration a commencé à manquer.
    Et le calendrier de l'Avent avec ses petites fenêtres à chocolats ! Terrible et usante avait été cette tentation quotidienne de vouloir ouvrir le jour d'après, seulement pour entrevoir le chocolat sans oser le manger !

    Sagement assis dans le chariot petit Pierre avait également accompagné maman au supermarché pour les courses de Noël. Ce genre d'expédition demande de l'entraînement. Mais dès ses premiers jours, bien au chaud contre la poitrine de maman, ne l'avait-il pas déjà suivie dans toutes les grandes surfaces de la périphérie de la ville ? Plus tard dans le couffin et aujourd'hui dans le chariot, en attendant de pouvoir lui-même en pousser un ?
    Comme on est jamais mieux servi que par soi-même, Pierre avait incité maman à se diriger vers le rayon des Playmobils. Cette année il aurait droit à la ferme  puisque l'an passé on lui avait déjà laissé choisir l'atelier du potier et le vaisseau des pirates. Par chance, le modèle annoncé dans le dépliant publicitaire était disponible.

    Au milieu des rayons croulants de jouets et de chocolats, Pierre avait rencontré plusieurs fois le Père Noël : déjà celui du photographe installé à l'entrée du supermarché, puis un autre qui distribuait des publicités. Bizarre, il ne portait pas de bottes mais des baskets Adidas. Enfin, un dernier modèle était habillé tout en vert. Mais aucun de ces pères Noël n'avait la bonne tête du bon pépé rigolard vu sur le film enregistré l'année dernière par son cousin pendant Disney-Noël-Parade. De plus, ils portaient même une drôle de barbe en coton.

    On avait quand même parlé de ce Jésus à petit Pierre ! Mais il avait oublié le lieu de sa naissance. Quand on lui a également expliqué qu'il était le sauveur du monde, Pierre avait quand même hésité à le croire. Bioman avait tant de fois fait exploser l'écran du téléviseur, secouru tant de bambins, qu'il se demandait pourquoi il faudrait encore un autre sauveur, sans vaisseau spatial et sans épée laser !
    Et cette histoire d'âne et de boeuf dans la crèche l'avait troublé, lui qui avait passé tant de jours à la crèche municipale.

    Qui pourrait enfin expliquer à Pierre la différence entre le petit Jésus et le Père Noël ?

    Certainement pas papa qui n'a jamais le temps ou maman qui rêve de passer un jour Noël simplement, sans avoir à courir les supermarchés à la dernière minute.

    Dehors, en ce matin de noël, il faisait si froid. Tout le monde dormait dans la maison. En attendant une explication de son frère aîné-qui-sait-tout, Pierre, tout recroquevillé bien au chaud dans son lit, rêvant de la fête de Noël du foot-ball-Club reportée exceptionnellement au 28 décembre pour non disponibilité de la salle polyvalente du village, en avait tout simplement conclu que ce Jésus devait être né au supermarché pendant une quinzaine promotionnelle.

    Gérard Cénec publié dans ? en 199?

    Petit Pierre doit être un ado maintenant... et peut-être dans d'autres confusions...
    Ces confusions qui viennent du monde de l'enfance (et qui ont toujours existé) mais aussi de notre société. Aujourd'hui les enfants ont de moins en moins de repères bibliques et sont de plus en plus bombardés d'images et d'infos...

    Parler de Dieu aux enfants, partager le message de Noël est un vrai défi !

    À nous de le relever dans la joie et la bonne humeur
    avec l'aide de notre Dieu !

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique