• Une bonne résolution de début d'année : connaître toujours davantage la Parole de Dieu !
    Et cela peut passer par l'apprentissage par cœur de quelques versets !

    Voici quelques idées pédagogiques pour aider les enfants à mémoriser des versets...


    Combiner la mémoire visuelle et auditive :

     

    La gomme

    Ecrire au tableau le verset, faire répéter en gommant au fur et à mesure les mots... jusqu'à le dire sans plus aucun support.
                          
    Le rouleau 
    Présenter le verset écrit sur un rouleau et faire répéter en déroulant puis enroulant au fur et à mesure...

    Accordéon ou ribambelle
    Faire une ribambelle en découpant et utilisant une illustration de l'histoire : une ribambelle d'enfants pour l'histoire de Jésus et les enfants qui viennent à lui, une ribambelle de corbeaux pour Élie près du torrent, une ribambelle de poissons, moutons, coeurs, etc. Écrire un mot du verset par illustration. Plier et déplier la ribambelle pour mémoriser le verset. Chaque enfant peut ensuite réaliser sa propre ribambelle pour ramener chez lui.

    Puzzle

    Donner le verset sous forme de puzzle : une étiquette par mot ou par syllabe. Les enfants doivent dans un premier temps constituer le verset en assemblant les étiquettes dans le bon ordre. Puis faire répéter le verset en enlevant des pièces les unes après les autres.

     

    Le mur
    Collecter des boites de chaussures. Les disposer comme les briques d'un mur. Ecrire le verset en grand sur les boites, un mot par boite. Lire le verset puis changer la disposition des boites ou détruire le mur et demander à 1 ou 2 enfants de le reconstruire.

    En marchant

    Ecrire le verset en grand sur une longue bande de papier. Les enfants, pieds nus se déplacent sur la bande en marchant et en répétant le verset.

    + sportif encore
    Ecrire les mots du verset dans des cercles ou cerceaux... L'enfant doit sauter d'un cerceau à l'autre en récitant le verset.
    Variante : utiliser des traces de pas pour des versets du style "Viens, suis-moi".

    Autres idées :

     

    Le mime

    Ajouter une gestuelle au verset. Exemple : Marc 12 / 30
    Tu aimeras / croiser les bras sur le coeur
    le Seigneur ton Dieu / lever un doigt au ciel
    de tout ton coeur / désigner son coeur
    de toute ta pensée / désigner sa tête
    de toute ton âme / lever les mains au ciel
    et de toute ta force. / montrer ses muscles
    Répéter en associant les gestes aux paroles. Enlever progressivement les paroles, ne gardant que les gestes, puis remettre le son !


    Le défi

    Convient pour un ensemble de versets. Exemple : le Psaume 23, les 10 commandements,...
    Lancer aux enfants un défi, une mission à relever : apprendre le texte complet en 1 mois et échelonner l'apprentissage : une partie chaque semaine. Contrôler régulièrement la progression de l'apprentissage par des jeux. Se fixer dès le départ une récompense pour le challenge réussi ! Ou/et une fois appris soyez fier de le réciter au culte par exemple !

     

    Une fois encore, cette liste n'est pas exhaustive... Il exite bien d'autres idées encore...
    Mais dans tous les cas penser à
    - donner toujours la référence du verset.
      C'est l'adresse du verset, elle est à mémoriser avec le verset.
    - chercher / faire chercher / lire le verset dans la Bible. Rien n'est inventé !

    Bon apprentissage !

    Âges : 5 ans et +

    Pin It

    votre commentaire
  • Mémoriser des versets [1]

    Connaître quelques passages de la Bible par cœur est précieux pour la Vie avec un grand V !

    C'est un privilège de pouvoir le faire dès le plus jeune âge quand les neurones sont encore en pleine forme !!! D'où l'intérêt de proposer aux enfants de nos groupes d'apprendre certains versets par cœur...

    Selon les parcours bibliques que vous suivez avec vos groupes d'enfants la fréquence d'apprentissage de nouveaux versets est plus ou moins rapprochée. Certains parcours proposent 1 verset par leçon, d'autres 1 ou 2 versets par cycle de leçons.

    J'ai toujours en mémoire le conseil d'un formateur lors d'une formation pour les moniteurs d'École du Dimanche qui disait "ne demandez pas aux enfants de faire ce que vous ne faites pas vous-même"... autrement dit si on demande aux enfants d'apprendre un verset, on l'apprend aussi soi-même, personnellement ! Si vous pratiquez cela... vous adapterez naturellement la fréquence d'apprentissage des nouveaux versets !!!

     

    Quelques conseils pour rendre l'apprentissage plus performant et plus agréable :

     

    Le chant :

    Beaucoup de versets de la Bible sont mis en musique tels quels et sans en avoir l'air permettent de retenir de beaux passages bibliques (ou justement si... avec l'air ! ).

    Puiser dans le répertoire des cantiques pour enrichir la mémoire biblique des enfants !

     

    La répétition (activation de la mémoire auditive) en variant à l'infini la forme !

    Dire et redire le verset à voix basse, en parlant fort, vite, lentement, assis, debout, en marchant...

    Faire répéter les filles puis les garçons, ceux qui ont quelque chose de rouge (de vert, de bleu,... ) sur eux, ceux qui ont des baskets, des cheveux noirs, blonds...

    Le verset ping-pong : Séparer les enfants en 2 groupes face à face, le premier groupe dit le premier mot du verset, l'autre groupe le deuxième mot, de nouveau le premier groupe le troisième mot etc.

    Les groupes peuvent être les filles / les garçons ou selon l'âge ou en fonction d'un détail vestimentaire, la taille ou la pointure des chaussures !!!

    Improviser des chœurs parlés : séparer le verset en deux (ou plus) morceaux et les enfants en deux ou trois groupes. Le premier groupe dit le début du verset, les autres la suite...

    Propager la nouvelle : les enfants se déplacent librement dans la salle et, au gré des rencontres, se disent le verset à mémoriser. Possibilité de rajouter un geste : se serrer la main pour Proverbe 17 / 17 !

    Comme un flambeau : les enfants sont en cercle et se disent l'un à l'autre le verset. Possibilité de faire passer un objet en même temps : un miroir pour Psaume 139 / 14    ou un filet de pêcheur pour Marc 1 / 17.

    En marchant : 1 mot par pas (de géant, de fourmi) ou sautant de cerceau en cerceau...

    La loterie : faire tourner une cuillère ou une girouette (possibilité de la fabriquer spécialement avec une illustration de la leçon (une épée, un bâton, un serpent...)). Celui qui est désigné par le sort répète le verset !

     

    La liste n'est pas exhaustive ! Dans un autre article, il y aura plus d'idées encore, notament des techniques qui allient la mémoire visuelle à la mémoire auditive !

     

    En attendant révisez vos versets !

    Âges : à partir de 4 ans
    Pin It

    votre commentaire
  • Les enfants sont sensibles aux encouragements, aux paroles positives...   Mille et une façon de dire BRAVO !

    Pour s'épanouir, ils ont besoin d'un climat de confiance et d'amour...

    Nous, qui leur parlons de l'amour de Dieu, soyons cohérents, soyons aimants...

    Un compliment fait toujours du bien. Il doit être vrai et sincère. Il doit être personnel (s'adresser à l'enfant par son prénom amplifie le compliment).

    Ci-dessous quelques variations autour du mot BRAVO... de quoi nous inspirer !

      Félicitations, tu as réussi              C'est beau !            Formidable !
             Beaucoup mieux.         Continue comme ça.    C'est gentil de ta part.
             Merci beaucoup.          Quel beau dessin !  Maintenant tu as compris.
          J'aime ta façon de...      C'est un plaisir d'être là.    C'est exactement cela.
           Une vraie réussite.            Quels progrès !              Super !
     Merci d'avoir répondu cela.          Très intéressant !     Je suis très fier de toi.
               C'est beau !        Ça tu le fais très bien.    Continue... tu y arrives.
               C'est mieux.                 Parfait !        Tu y es presque...
               C'est juste.  Tu as été rapide et efficace.      Très bonne réponse.
              Merveilleux !  Je savais que tu y arriverais.        Tu apprends vite.
        Tu as fait de ton mieux.           J'aime quand tu...   Qu'est ce que tu es sage !
    Je me réjouis de voir que...          Tu as vite trouvé !     C'est mieux que jamais.
              Très original.         Ton idée est super.                 Génial !
                Excellent !                     ...  


    S'il vous faut plus d'inspiration, allez consulter...

    55 façons de dire bravo         ou plus...       98 façons de dire "très bien"
     
     
    Mais il n'y a pas qu'avec les enfants qu'il faut être positif...
    C'est important de l'être aussi avec les autres moniteurs de l'équipe !
    Félicitez-les pour leur qualités, dites-leur votre plaisir de travailler avec eux...

    Donner et recevoir des encouragements c'est si précieux !
    Pin It

    1 commentaire
  • Voici quelques questions à se poser pour s'autoévaluer et pour progresser...

    Est-ce que...

        ... je connais chaque enfant ?
               - ses parents
               - son lieu de vie
               - ses difficultés (s'il y a lieu) ?

        ... je prie pour les enfants de mon groupe ?

        ... j'étudie à fond la leçon ?
        ... je m'y prends à temps pour la préparation ?
        ... je répète l'histoire biblique chez moi ?


        ... je prépare la salle ?
        ... je suis ponctuel(le) ?


        ... je salue chaque enfant par son nom ?
        ... je m'occupe des enfants affectueusement
    ?
        ... je souligne le positif plutôt que le négatif ?
        ... je tiens les promesses que je fais ?
        ... je suis de bonne humeur ?!

        ... j'utilise des aides visuelles ?
        ... je fais participer les enfants ?
        ... j'utilise un vocabulaire compréhensible ?
        ... je choisis des chansons adaptées ?
        ... je prie avec les enfants pendant la rencontre ?
        ... je fais attention aux enfants pendant la leçon ?

        ... je suis régulier(ère) pour assurer une continuité ?
        ... je m'applique à ce que chaque rencontre soit meilleure que la précédente ?

    Remarque : cette liste est traduite et adaptée d'un document sud américain...


    votre commentaire
  • Quelques conseils de base pour les moniteurs(trices) qui débutent :

     

     1/ Une évidence, j’espère… ne pas s’y mettre la veille !

    Se prendre du temps, commencer à se préparer une semaine à l’avance est sans doute l’idéal pour bien être imprégné du texte et du déroulement de la leçon…

      

    2/ Une autre évidence... Prier !

    Mettre la préparation, le déroulement et les enfants dans la main de Dieu.

      

    3/ Méditer le texte biblique d’abord pour soi, perso.

    Avant de s’attaquer au manuel pédagogique, lire le texte biblique de la leçon et le méditer pour soi. Que me dit le texte ? Comment m’interpelle-t-il ?

    Lire dans plusieurs versions, faire sa petite étude biblique : commentaires et notes bibliques.

    Certains manuels proposent des notes bibliques ou théologiques.

      

    4/ Réfléchir au sens principal du texte, à l’idée centrale à transmettre aux enfants.

    S’essayer à la formuler en une seule petite phrase (concise et claire) !

      

    5/ Eventuellement, imaginer déjà quelques aspects pédagogiques liés à la transmission de cette idée principale… par association d’idées parce que ça vous rappelle une anecdote, un verset ou ça vous donne l’idée d’un jeu, d’une activité manuelle…

    Pensez au squelette type d’une leçon :

    a) L’accroche « la mise en bouche » (parole, activité, jeu… qui donne à l’enfant l’envie d’écouter l’histoire !)

     b) L’histoire (racontée, mimée, jouée, lue, avec ou sans supports visuels…)

    c) L’application à la vie quotidienne (ce que cette histoire met en action dans la vie)

    d) La consolidation :

    - vérification de la compréhension (feed back sous forme de dialogue ou jeu de questions…)

    - activités (chants, jeux, versets à apprendre, bricolages… en rapport avec le thème)

     

    6/ Etude du manuel.

    Voir l’idée principale proposée, comparer avec la sienne, évaluer la pertinence en fonction du groupe, de l’âge des enfants et de la progression des leçons. Lire le déroulement proposé.

    Consulter éventuellement d’autres manuels et/ou internet et choisir les activités dans lesquelles vous vous sentez à l’aise. Si le manuel propose de raconter l’histoire sous forme théâtrale et que vous aimez ça… super ! Mais si ce n’est pas votre tasse de thé… cherchez autre chose : des images, des photocopies avec texte à trous, un album… De même, si le bricolage et vous ce n’est pas l’amour fou ou s'il vous paraît bébête (si ! si ! ça arrive !)… cherchez plutôt des jeux !

    En fait, vous n’êtes pas obligés de suivre votre manuel à la ligne… sauf si ça vous rassure  ou si les enfants ont un cahier d’activités (mais même dans ce cas il est possible de faire quelques petites adaptations)

     

    7/ Fignoler la préparation : répéter l’histoire, collecter et vérifier le matériel nécessaire, si vous vous lancez dans un bricolage, il est impératif de faire un modèle avant (pour constater les éventuelles difficultés).

    Essayer d’évaluer aussi le timing de chaque partie de votre leçon pour le faire coïncider au temps que vous avez réellement !

     

    8/ Vous voici prêts et j’espère heureux de vous lancer…

    N’hésitez pas à demander conseil aux autres moniteurs, préparer en binôme, faites-vous assister…

    Et surtout revenez souvent au point 2 !!!

    C’est Lui qui tient toute chose entre ses mains !!!

     ---------------------------------------------------------------

    Ajout : 2008

    En surfant sur le net, j'ai trouvé un article qui m'a paru intéressant... Ce n'est pas un site concernant l'école du dimanche, c'est juste un article qui en parle... Je ne connais ni l'auteur, ni le site, c'est écrit dans un drôle de français... mais il y a des idées à retenir !
    Lire l'article : Comment enseigner...

    Personnellement il y a 3 objectifs qui me paraissent fondamentaux pour l'école du dimanche en plus des objectifs spécifiques de chaque leçon :
         - amener l'enfant à vivre une relation personnelle avec Dieu
         - donner des connaissances bibliques
         - avoir du plaisir (que l'enfant associe
    Bible, chrétiens et Eglise avec plaisir...)
    et ce que l'auteur propose comme idées au niveau de l'application, des "devoirs", du témoignage du moniteur, du moment convivial (autour des biscuits...) me paraît répondre à ces 3 objectifs !

    Et en bonus l'histoire de Koffi : une anecdote à rajouter à son répertoire...

    Bonne lecture !

     

     

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique