• Les enfants aiment écouter des histoires mais pour ne pas les lasser... il faut les rendre captivantes et varier la manière de les raconter !

    Sur plusieurs articles... je vous propose un inventaire (non exhaustif) de différentes façon de raconter l'histoire biblique aux enfants.

     histoire-02.jpg

    1/ Suivre le texte biblique :
    C'est la manière la plus classique ( et ce n'est pas péjoratif !) qui peut être variée si on y associe et diversifie des supports visuels :
    - livres d'images, albums pour enfants, images de manuels pour école du dimanche... Exemples : ici , ici  ou
    - flanello (si, si... une fois de temps en temps !)
    - diapositives (bientôt ce sera de la préhistoire !)
    ou powerpoint
    - des objets de l'histoire en vrai ou en images que l'on montre au fur et à mesure de la narration. Exemple ici .
    - avec une carte géographique imprimée ou dessinée pour l'occasion, accrochée ou posée sur une table ou au sol... Se déplacer sur la carte ou visualiser les évènements avec des épingles, des images, des objets, figurines ou jouets... Certaines histoire s'y prêtent bien : la sortie d'Egypte, l'entrée dans le pays promis, l'exil, les évangiles, les voyages de Paul...
    -
    des jouets ou des figurines... Article  ici  et    / une maquette (exemple : une maison en carton pour l'histoire du paralytique de Capernaüm (Marc 2 v. 1 à 12)...  ouvrir le toit pour du vrai !)
    - un bac à sable pour les histoires de Moïse et du peuple de Dieu dans le désert / une bassine d'eau pour la tempête apaisée (Marc 4 v. 37 à 41)...
    - un mètre de menuisier ! Explications ici .
    - des ombres chinoises, des marionnettes (de personnages bibliques)
    - en dessinant au fur et à mesure les illustrations.
    Remarque on peut préparer une illustration de la scène principale sur une très grande feuille, en ébauche, au crayon fin, et terminer le dessin aux marqueurs devant les auditeurs en racontant l'histoire...

     

    2/ L'histoire biblique dans une autre histoire :

    Prendre une histoire actuelle où un personnage dans une situation donnée se souvient ou raconte à quelqu'un une histoire biblique. C'est la technique utilisée dans les DVD Kingsley. Il arrive des choses dans la vie du jeune lion pour lesquelles il a besoin des conseils de son père. Ce dernier illustre ses recommandations par une histoire biblique...

    Autre exemple (traduit de l'espagnol) :

    Sarita regardait des 2 côtés de la rue. Il y avait du monde partout. Il y avait de grandes personnes et d'autres plus petites, des grands-mères, des grands-pères, des enfants, des bébés... tous étaient là pour voir le défilé. Les parents discutaient, les enfants riaient et sautaient. Des vendeurs criaient "achetez mes ballons", "gouttez mes pop corn"...

    Sarita entendit les trompettes et les tambours, ils s'approchaient. "Bravo" "Hourra" criaient les gens. Taratatam faisaient les tambours Pouet pouet faisait un klaxon d'une drôle de voiture qui participait au défilé.

    - Oh ! Maman, s'exclama Sarita, regarde le clown... il marche sur ses mains !

    Les défilés sont toujours amusants et Sarita était bien contente.

    En rentrant à la maison Sarita demanda à sa maman :

    - A l'église, j'ai appris que quand Jésus est entré à Jérusalem sur un âne, c'était un peu comme le défilé d'aujourd'hui. Tu penses que c'était aussi chouette que ça ?

    - Sûrement ma puce, répondit sa maman, tout le monde était content, ils criaient, chantaient, louaient Dieu au passage de Jésus.

    (donner plus de détails ou + de questions réponses pour compléter l'histoire / Matthieu 21 v. 1 à 11)

    - Comme j'aurais aimé être là ce jour là, dit pensivement Sarita.

     

    3/ Bouleverser l'ordre chronologique :

    Un personnage de l'histoire se trouve dans une situation particulière et il se souvient des évènements qui l'ont conduit là. Exemple : Le blessé de la parabole du bon Samaritain (Luc 10 v. 25 à 37) se trouve dans l'auberge et se demande comment il a atterri là.
    ou Joseph dans le puits / Pierre en prison...

     

    4/ Un personnage ou un animal raconte :

    Faire raconter l'histoire par un des personnage qui raconte comment il a vécu toute la scène. Possibilité de mettre un déguisement pour rendre le personnage plus réel ou une marionnette du personnage.
    Ou prendre un personnage fictif (un enfant de l'âge des auditeurs) qui aurait assisté à la scène.

    Ou un  animal :

    Une sauterelle, qui a vu le miracle de la multiplication des pains raconte (Marc 6 v. 30 à 44)... Décrire ses sauts pour éviter d'être écrasée par les disciples qui distribuent le pain et les poissons à la foule et pour se rassasier des miettes qui tombent...

    Ou Papa corbeau ne trouve plus d'aliments pour ses petits corbeaux qui ouvrent en vain leurs becs pour recevoir une nourriture qui ne vient pas. Le pays traverse une période de sécheresse ; le peuple en souffre et les animaux aussi, à leur manière. Mais un jour, papa corbeau revient tout guilleret vers ses petits, un gros morceau de pain dans son bec. Il leur raconte ce qu'il lui est arrivé : une rencontre extraordinaire avec le Créateur qui lui donne l'ordre d'apporter soirs et matins du pain et de la viande à un drôle de monsieur qui vit près du torrent. Ce doit être un personnage très important pour que Dieu prenne autant soin de lui ! Le corbeau observe Elie chaque jour et en retournant vers ses petits, il leur raconte les miracles qu'Elie opère sur l'ordre de Dieu... (D'après "Commencer très jeune" d'E. Mülhan Ed. Echos de la joie)

    Lézards, arraignées, souris peuvent se faufiler partout et être témoin de bien des épisodes bibliques ! A matérialiser ou non par une marionnette...

    + d'idées dans 2 prochains articles...  clic  clic

    Pin It

    1 commentaire
  • C'est en partie le titre d'un article publié sur www.témoinscom.

    Cet article, qu'
    Anne a repéré sur le Net, s'inspire des travaux de Rebecca Nye, psychologue britannique.
    Elle et d'autres chercheurs ont mis en évidence que les dispositions spirituelles sont particulièrement présentes dans l'enfance et ce de façon universelle, dans et hors contexte culturel chrétien.

    "Il a mis dans leur cœur la pensée de l'éternité" (Eccl. 3/11)... même aux enfants !

    « ° Les enfants ont une façon plus holistique de voir les choses.
    Ils ne les analysent pas autant, si bien que leur perception a un caractère plus mystique.

    ° Les enfants sont particulièrement ouverts et curieux.
    Aussi ont-ils une capacité naturelle d’émerveillement.

    ° La vie émotionnelle des enfants est au moins aussi forte que leur vie intellectuelle.
    Aussi savent-ils ce que c’est de s’abandonner à des forces qui transcendent leur contrôle.

    ° Les enfants manquent de connaissances sur beaucoup de choses.
    Pour eux, le mystère est une réalité profonde, généralement non menaçante, amicale et ils y répondent par un respect et une recherche de sens dans tous leurs jeux quotidiens.

    ° Les enfants acceptent que leurs mots ne suffisent pas à décrire pensées et sentiments.
    Aussi savent-ils que la valeur et l’importance réelle dépassent ce qui peut être dit. Ils se sentent à l’aise dans l’ineffable, l’indicible »


    Or
    les adultes héritent de la spiritualité de leur enfance. Peut-être même que le terrain le plus fertile pour la spiritualité se situe dans l’enfance...

    D'où le défi de l'église, le défi chrétien d'alimenter la vie spirituelle des enfants ! Dans notre monde a-religieux, l'église est souvent la seule voix dans la vie de l'enfant qui parle clairement de Dieu et de la Bible.

    Tout l'enjeu est donc de trouver la manière la plus adéquate d’aller à la rencontre de la spiritualité des enfants et de leur offrir une formation spirituelle pertinente.

    De nombreux liens (en langue anglaise, malheureusement pour moi) donnent des pistes pour développer un environnement favorable à la vie spirituelle de l’enfant :
    attention à  l’organisation de l’espace, place à l’imagination, rôle majeur de la relation, conditions propices à l’intimité, la confiance au cœur des attitudes...

    Je vous encourage à fouiller l'article, à aller sur les liens et à vous laisser inspirer par cette étude de fond !


    1 commentaire
  • Il y a quelques jours, Aude m'a contactée pour me poser cette question...

    Je suis une fidèle lectrice de ton Blog qui m'aide bien lors de mes animations du dimanche !
    Aujourd'hui j'aimerai mettre l'accent sur la Bible et permettre une recherche continuelle de chaque enfant dans sa propre Bible. L'idée est de leur donner envie de consulter durant l'animation ou à la maison la vérité biblique.
    Je voulais profiter de ton expérience auprès des enfants pour savoir quels sont les ouvrages utilisés et quels sont les plus pertinents. Tranche d'âge 6-10 ans puis pré-ado. Ensuite +15ans. L'ouvrage qui me pose le plus de problème dans mes recherches étant pour les 6-7 car ils ont besoins d'images et d'écriture assez grosse.. merci pour ton travail, je t'encourage vraiment à poursuivre ton oeuvre pour notre Seigneur !
      Fraternellement en christ Aude

    En essayant de chercher
    des pistes de réponses,
    je me suis dit que cela pourrait faire
    l'objet d'un article sur le blog...

    De plus en plus, quand on considère
    la richesse de la littérature pour les enfants
    (albums pleins de couleurs, livres animés, livres tactiles...), notre bonne vieille Bible parait un pavé bien rébarbatif ! Et de par sa densité typographique, elle est difficile d'accès aux lecteurs débutants que sont les enfants !!!

    bible-image.jpg

     Raison de plus pour les aider à s'y familiariser, pour leur apprendre à s'y repérer, pour leur donner le goût, le plaisir de s'y plonger !
    C'est notre défi pédagogique en tant qu'adultes qui souhaitons partager notre foi aux enfants...

    Je parlerai d'imprégnation progressive... Dès le plus jeune âge, l'idéal est que la Bible soit présente dans les familles, qu'elle fasse partie de l'univers visuel des enfants.
    Qu'ils puissent voir qu'elle est prise en main, qu'elle est lue, qu'elle est associée à des rituels familiaux...
    Cela fait partie de l'enseignement à apporter aux jeunes couples, aux adultes...
    Mais dans nos animations aussi, même pour les tout-petis, non lecteurs, la Bible doit être présente dans les mains de l'adulte, à l'un ou l'autre moment de l'animation.
    Il existe aussi des petits chants sur la Bible qui permettent une imprégnation auditive !

    Puis quand l'enfant devient lecteur, c'est important de valoriser cet apprentissage dans la lecture de la Bible.
    Je suis reconnaissante à ma grand-maman, qui pour mon entrée au CP, à l'anniversaire de mes 6 ans, m'a offert une vraie Bible d'adulte, Bible que j'utilise encore près de 40 ans plus tard. Le message était clair, positif : tu vas apprendre à lire, tu vas enfin pouvoir découvrir la Parole de Dieu par toi-même !

    Progressivement, on peut faire lire à l'enfant juste une parole du personnage de l'histoire, juste un verset...
    Tout en gardant des illustrations, des narrations pour l'histoire biblique. Et tout en utilisant des albums, des bibles pour enfants,...
    Proposer des jeux pour apprendre aux enfants à se repérer dans la Bible. Manipuler pour repérer sommaire, livres, chapitres, versets...
    Pour les lecteurs débutants, la tranche des 6 - 8 ans dont nous parle Aude, il m'arrive de photocopier un texte court de la Bible en l'agrandissant et de distribuer des surligneurs fluos pour travailler le texte : 2 couleurs différentes pour un dialogue entre 2 personnes, une troisième couleur pour le narrateur - ou - entourer les numéros des chapitres d'une couleur, les versets d'une autre - ou - ...

    Quelle traduction choisir ?

    Personnellement j'utilisais la Bible en français courant,
    mais depuis la sortie de la traduction Parole de Vie je n'utilise plus que celle là !!!

                Prendre le temps de lire l'info sur le lien qui explique bien cette traduction et qui donne des exemples.


    En +, il existe des Bibles Parole de Vie illustrées par Annie Valotton...

    là je suis vraiment fan !!!    


    Pour poursuivre la réflexion, des articles sur le blog :
    - Bible en boîte
    - Mémoriser des versets [1], [2]
    - Matériel pédagogique (il existe des séries consacrées au thème de la Bible)

    Encore une fois, je ne suis pas spécialiste, je vous partage juste mon expérience...
    Si vous voulez compléter avec les vôtres... n'hésitez pas !

     

    Pin It

    1 commentaire
  • photos-en-vrac

    Les photos, comme support pédagogiques pour nos animations avec les enfants...

     C'est un support visuel facile d'accès qui permet de mettre en œuvre différentes activités :

    - Photolangage : une technique d'animation
    pour introduire un thème :
    Se constituer une collection de photos diverses tirées de magazines : paysages urbains et nature, personnages (divers âges, origines...), situations de vie, objets,...
    Éparpiller les photos sur la table et demander à chaque enfant de choisirune photo qui le fait penser au thème... (la vie, la mort, le pardon, la joie...).
    Puis chacun s'exprime à son tour et explique son choix. L'animateur note au fur et à mesure les premières idées et mots clés de ce tour de table, puis lance le thème.
    La photo choisie joue le rôle d'"objet intermédiaire" et facilite la prise de parole.

    - Associations : associer une photo à un verset : proposer différentes photos sur la table et différents versets et demander collectivement aux enfants d'associer chaque photo avec un verset. Ou individuellement de se choisir une photo et un verset puis faire un tour de table où chacun dit quelques mots sur son choix...

    - Reportage photo en vue d'un photomontage pour une affiche ou pour un PowerPoint. Choisir un thème : l'eau, l'arbre, la vigne, le berger, le pain, les portes...
    et demander aux enfants de faire des photos ou d'en amener, puis les coller sur une affiche en associant un ou plusieurs versets sur le même thème
    ou réaliser un PowerPoint à partir des photos...

    - Monter une histoire biblique à la manière (un peu désuète mais qui ne manque pas de charme) des romans photos ou plus moderne sur PowerPoint avec bande son, ou mettre en image un psaume, une parabole...

    - Utiliser la photo comme trace de vie du groupe, en affichage (tableau de présence, calendrier des anniversaires...), sur les feuilles de choux de vos églises, les sites... (avec les réserves d'usage)...

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Un classique pour l'évangélisation des enfants, un livre sans texte, juste des pages de couleurs... Livre sans paroles

    Couleurs symboliques pour expliquer : Dieu, son amour, le péché, la croix...


    Explications détaillées à lire
    sur    Evangélisation.com

     
    Dans le cadre d'une animation autour du livre sans paroles,
          il est possible d'en fabriquer un par enfant avec des feuilles de papier couleur.

    + une idée d'Anne (d' Aigle et Plume) :
    Un grand jeu en 5 étapes

    A chaque étape les enfants découvrent, sous forme de jeux ou d'épreuves, l'explication d'une des couleurs du livre sans paroles et gagnent une perle de la couleur correspondante pour former, au final, un bracelet souvenir, riche en signification !
    Le jeu en détail : ici
    Merci Anne !
    Âges : à partir de 7 ans
     
     
    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique