• Il en va de même pour le théâtre comme pour la chorale...

    Pour que vos répétitions soient efficaces et surtout dans la bonne humeur :

    Il faut un é-chauf-fe-ment !  Et un échauffement... ludique !

     

    Quelques liens utiles où vous trouverez des idées pour "échauffer" vos troupes... dans la joie et la bonne humeur !!!

     

    Essayez, vous serez bluffés par le changement d'ambiance !

    chanter-t14829.jpg
       Echauffement chorale :

       - un article sur ce blog : Mise en voix

       - 5 parcours d'échauffement pour chorale d'enfants   sur lévangélisation.com

     etre-debout      Echauffement théâtre :

           - un article de fond sur théâtre évangélique.com

           - une liste de 50 exercices d'échauffement sur le même site

           - un site qui fourmille d'idées : dramaction 

    Et + sur internet... avec un moteur de recherche !

    Âges : tous les âges

    Pin It

    1 commentaire
  • Anne nous fait part d'une idée pour instaurer des règles de vie dans nos groupes d'enfants :
     
    "Mercredi on s'est réuni à l'église avec les animateurs des enfants et, parce qu'il y a eu quelques soucis de discipline l'an passé, on s'est dit que l'on pourrait commencer par nous donner des règles que nous souhaitons respecter.
     
    Lorsque j'organise des camps, l'été, nous commençons toujours par des jeux pour faire connaissance et nous parlons des règles de vie que nous souhaitons établir pour le séjour.
     
    Pour les règles de vie, j'essaie d'éviter que cela se transforme en une série d'interdits.
     
    Cette année, j'avais préparé des petits panneaux de signalisation, des rouges et des bleus et chaque campeur devait chercher une chose à faire (panneau bleu) et une chose à ne pas faire (panneau rouge) et l'écrire sur le(s) panneau(x) correspondant(s).
     
    J'ai donc proposé ce que j'ai fait au camp et nous le ferons à la rentrée de l'école du dimanche."
     
    regles-de-vie.jpeg
    Merci Anne !

    Âges : à partir de 7 - 8 ans

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Suite aux articles : raconter l'histoire biblique  [1]  et  [2]... encore des idées...

     

    8/ L'histoire sans fin

    Pour une histoire connue : raconter l'histoire et s'arrêter tout à coup. Demander aux enfants de raconter la fin... et confronter avec la vraie histoire, le texte biblique.

    Pour une histoire inconnue des enfants : quand l'histoire est interrompue les enfants doivent imaginer la suite. Confronter les propositions avec la vraie fin.
    Exemple avec la parabole des vignerons (Marc 12 v. 1 à 12) : Raconter le début de la parabole, le maître qui plante sa vigne, bâtit les dépendances, quitte le pays et laisse sa vigne en fermage. Puis raconter le mauvais accueil des différents serviteurs envoyés pour recevoir sa part de récolte, un deux, trois puis plusieurs autres... Arrêter la narration ici et demander aux enfants d'imaginer la suite...
    Pour l'avoir animé plusieurs fois... ils imaginent tout sauf l'envoi du fils et sa mort tragique ! En découvrant la vraie fin ils découvrent l'immense amour de Dieu qui donne son fils... comme dans la parabole !
    (D'après un manuel publié par Embiro ou l'AREC)

     

    9/ Actualiser l'histoire :

    On raconte une histoire biblique dans le contexte du XXIème siècle.
    Exemple : Le bon Samaritain... dans le métro !

     

    10/ Avec le texte biblique écrit :

    Les enfants se racontent l'histoire biblique en la lisant dans la Bible... ou sur des photocopies agrandies, surlignées pour les dialogues...

    Mais aussi pour les plus grands :

    Texte à trou : afficher le texte biblique avec des mots qui manquent (choisir à bon escient les mots ou tous les verbes par exemple). Demander aux enfants de compléter les mots manquant puis confronter avec le texte biblique.

    Ou le texte à erreurs : afficher le texte avec des erreurs que les enfants doivent corriger.
    Ou préparer un puzzle de lecture en découpant le texte agrandi (lettres de 6cm environ) en séquences de 2 à 5 mots ou phrase par phrase, bien mélanger les bandes de papier, distribuer aux enfants... Ensemble le groupe reconstitue l'histoire.

    Des articles sur le net pour approfondir :

    - Comment raconter des histoires aux enfants

    - Comment raconter

    - Le conte biblique

    - Contes et narrations

     


    1 commentaire
  • Dans la suite de l'article "Raconter l'histoire biblique [1]" d'autres propositions
                                    pour varier et rendre captivante la narration de l'histoire biblique :

     

    5/ Sous forme de dialogue :

    Le narrateur raconte l'histoire biblique à une marionnette ou à une personne imaginaire (au téléphone par exemple). La marionnette ou l'interlocuteur interrompt l'histoire pour faire des commentaires ou poser des questions...

    Cette technique nécessite un bon entraînement... pour maîtriser les intonations de voix, la réactivité du dialogue... Mais pour l'avoir vu faire... c'est captivant !

    Variante simplifiée : le dialogue à deux avec 2 narrateurs (à préparer aussi)

    Ou sous forme d'interview :
    Un reporter interroge un personnage ou un témoin de la scène...
    Exemple traduit de l'espagnol : Jésus à 12 ans, au temple (Luc 2 v. 46 à 50)

    - Quel âge avais-tu quand tu es allé au temple avec tes parents ?
    12 ans

    - Pourquoi fallait-il que tu aies 12 ans pour pouvoir y aller ?
    C'est une coutume de mon époque, à 12 ans on est considéré comme adulte.

    - Avec qui étais-tu allé au temple ?
    Mes parents, la famille, des compagnons de voyage.

    - Que s'est-il passé lors de cette visite ?
    Après les festivités, je suis resté à Jérusalem.

    - Qu'ont fait tes parents ?
    Ils sont rentrés.

    - Et après, que s'est-il passé ?
    Mes parents ont commencé à me chercher partout et comme ils ne me trouvaient pas ils sont revenus angoissés à Jérusalem.

    - Où t'ont-il retrouvé ?
    Au temple en train de parler avec les maîtres de la loi.

    - Comment ont réagi tes parents quand ils t'ont retrouvé ?
    Ils étaient surpris de me voir.

    - Que leur as-tu dit ?
    Qu'ils ne devaient pas être surpris, ni me chercher, c'est norm
    al que je m'intéresse aux choses de mon Père.

    - Pourquoi étais-tu resté au temple avec les maîtres de la loi ?
    Pour moi, c'est très important de m'occuper de tout ce qui est en relation avec mon Père.

    - Que s'est-il passé ensuite ?
    Nous sommes rentrés au village, j'ai grandi et j'ai continué d'apprendre beaucoup de choses au sujet de mon Père.

     

    6/ Théâtre spontané :

    Raconter l'histoire et demander aux enfants de faire des bruitages, des gestes de l'histoire ou leur donner les rôles des personnages au fur et à mesure de la narration... (avec ou sans valise de déguisement !)

    Un très bel exemple avec l'histoire de Zachée sur Bible en public (cliquer sur animation biblique puis sur Zachée au bas de la page).

     

    7/ Type relaxation :

    Tamiser les lumières de la pièce. Faire le silence.
    Demander aux enfants de se placer dans une position confortable.
    Les yeux fermés, toujours en silence, les enfants imaginent l'histoire.
    Raconter lentement, doucement...

    Exemple : Jésus et les enfants d'après une animation du site "Samuel le prophète" (le lien que j'avais n'est plus valide).

    Imagine-toi, tu es dans ta ville par une belle journée d'été. Tu es dans un parc. Tu entends une nouvelle circuler : une personne importante arrive dans le parc. Tu t'approches le plus près possible et tu aperçois Jésus au milieu d'une petite foule de parents et d'enfants.
    Tu as déjà entendu parler de ce Jésus qui guérit les coeurs et les corps et qui parle de Dieu. Tu te faufiles au travers des gens pour t'approcher de Jésus. Mais les disciples te repoussent toi et les autres enfants.
    Voyant cela, Jésus se fâche. Tu l'entends dire : "Laissez venir à moi les enfants ! Ne les en empêchez pas ! Car le Royaume de Dieu est à eux. Celui qui n'accueille pas le Royaume de Dieu comme un enfant n'y entrera pas."
    Les disciples te laissent approcher de Jésus. Il te prend dans ses bras avec amour. Il te bénit en posant la main sur ta tête. Laisse-toi envelopper par l'amour et la tendresse de Jésus. Garde cet amour avec toi, dans ton coeur... Et reviens tout doucement avec nous...

     

    Encore d'autres idées... dans un prochain article  clic

     


    1 commentaire
  • Les enfants aiment écouter des histoires mais pour ne pas les lasser... il faut les rendre captivantes et varier la manière de les raconter !

    Sur plusieurs articles... je vous propose un inventaire (non exhaustif) de différentes façon de raconter l'histoire biblique aux enfants.

     histoire-02.jpg

    1/ Suivre le texte biblique :
    C'est la manière la plus classique ( et ce n'est pas péjoratif !) qui peut être variée si on y associe et diversifie des supports visuels :
    - livres d'images, albums pour enfants, images de manuels pour école du dimanche... Exemples : ici , ici  ou
    - flanello (si, si... une fois de temps en temps !)
    - diapositives (bientôt ce sera de la préhistoire !)
    ou powerpoint
    - des objets de l'histoire en vrai ou en images que l'on montre au fur et à mesure de la narration. Exemple ici .
    - avec une carte géographique imprimée ou dessinée pour l'occasion, accrochée ou posée sur une table ou au sol... Se déplacer sur la carte ou visualiser les évènements avec des épingles, des images, des objets, figurines ou jouets... Certaines histoire s'y prêtent bien : la sortie d'Egypte, l'entrée dans le pays promis, l'exil, les évangiles, les voyages de Paul...
    -
    des jouets ou des figurines... Article  ici  et    / une maquette (exemple : une maison en carton pour l'histoire du paralytique de Capernaüm (Marc 2 v. 1 à 12)...  ouvrir le toit pour du vrai !)
    - un bac à sable pour les histoires de Moïse et du peuple de Dieu dans le désert / une bassine d'eau pour la tempête apaisée (Marc 4 v. 37 à 41)...
    - un mètre de menuisier ! Explications ici .
    - des ombres chinoises, des marionnettes (de personnages bibliques)
    - en dessinant au fur et à mesure les illustrations.
    Remarque on peut préparer une illustration de la scène principale sur une très grande feuille, en ébauche, au crayon fin, et terminer le dessin aux marqueurs devant les auditeurs en racontant l'histoire...

     

    2/ L'histoire biblique dans une autre histoire :

    Prendre une histoire actuelle où un personnage dans une situation donnée se souvient ou raconte à quelqu'un une histoire biblique. C'est la technique utilisée dans les DVD Kingsley. Il arrive des choses dans la vie du jeune lion pour lesquelles il a besoin des conseils de son père. Ce dernier illustre ses recommandations par une histoire biblique...

    Autre exemple (traduit de l'espagnol) :

    Sarita regardait des 2 côtés de la rue. Il y avait du monde partout. Il y avait de grandes personnes et d'autres plus petites, des grands-mères, des grands-pères, des enfants, des bébés... tous étaient là pour voir le défilé. Les parents discutaient, les enfants riaient et sautaient. Des vendeurs criaient "achetez mes ballons", "gouttez mes pop corn"...

    Sarita entendit les trompettes et les tambours, ils s'approchaient. "Bravo" "Hourra" criaient les gens. Taratatam faisaient les tambours Pouet pouet faisait un klaxon d'une drôle de voiture qui participait au défilé.

    - Oh ! Maman, s'exclama Sarita, regarde le clown... il marche sur ses mains !

    Les défilés sont toujours amusants et Sarita était bien contente.

    En rentrant à la maison Sarita demanda à sa maman :

    - A l'église, j'ai appris que quand Jésus est entré à Jérusalem sur un âne, c'était un peu comme le défilé d'aujourd'hui. Tu penses que c'était aussi chouette que ça ?

    - Sûrement ma puce, répondit sa maman, tout le monde était content, ils criaient, chantaient, louaient Dieu au passage de Jésus.

    (donner plus de détails ou + de questions réponses pour compléter l'histoire / Matthieu 21 v. 1 à 11)

    - Comme j'aurais aimé être là ce jour là, dit pensivement Sarita.

     

    3/ Bouleverser l'ordre chronologique :

    Un personnage de l'histoire se trouve dans une situation particulière et il se souvient des évènements qui l'ont conduit là. Exemple : Le blessé de la parabole du bon Samaritain (Luc 10 v. 25 à 37) se trouve dans l'auberge et se demande comment il a atterri là.
    ou Joseph dans le puits / Pierre en prison...

     

    4/ Un personnage ou un animal raconte :

    Faire raconter l'histoire par un des personnage qui raconte comment il a vécu toute la scène. Possibilité de mettre un déguisement pour rendre le personnage plus réel ou une marionnette du personnage.
    Ou prendre un personnage fictif (un enfant de l'âge des auditeurs) qui aurait assisté à la scène.

    Ou un  animal :

    Une sauterelle, qui a vu le miracle de la multiplication des pains raconte (Marc 6 v. 30 à 44)... Décrire ses sauts pour éviter d'être écrasée par les disciples qui distribuent le pain et les poissons à la foule et pour se rassasier des miettes qui tombent...

    Ou Papa corbeau ne trouve plus d'aliments pour ses petits corbeaux qui ouvrent en vain leurs becs pour recevoir une nourriture qui ne vient pas. Le pays traverse une période de sécheresse ; le peuple en souffre et les animaux aussi, à leur manière. Mais un jour, papa corbeau revient tout guilleret vers ses petits, un gros morceau de pain dans son bec. Il leur raconte ce qu'il lui est arrivé : une rencontre extraordinaire avec le Créateur qui lui donne l'ordre d'apporter soirs et matins du pain et de la viande à un drôle de monsieur qui vit près du torrent. Ce doit être un personnage très important pour que Dieu prenne autant soin de lui ! Le corbeau observe Elie chaque jour et en retournant vers ses petits, il leur raconte les miracles qu'Elie opère sur l'ordre de Dieu... (D'après "Commencer très jeune" d'E. Mülhan Ed. Echos de la joie)

    Lézards, arraignées, souris peuvent se faufiler partout et être témoin de bien des épisodes bibliques ! A matérialiser ou non par une marionnette...

    + d'idées dans 2 prochains articles...  clic  clic

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique