• Un petit texte en humour et justesse
                    qui nous invite à réfléchir à propos des enfants d'aujourd'hui...

    Petit Pierre avait bien du mal à faire de l'ordre dans ses idées en ce matin de Noël.
    Il faut dire que la dernière quinzaine avait été hyperchargée.
    Imaginez-vous ce qu'il avait enduré ce petit garçon de 5 ans, en moins de 15 jours : la St Nicolas de l'école maternelle, le Père Fouettard - qui était une femme cette année -, le Noël du Comité d'Entreprise de papa. Choisir son cadeau dans le grand catalogue avait pris à Pierre quelques jours d'intense réflexion au mois de novembre. Et quand maman s'est ramenée avec son catalogue à elle, pour le Noël de son Comité d'Entreprise, l'inspiration a commencé à manquer.
    Et le calendrier de l'Avent avec ses petites fenêtres à chocolats ! Terrible et usante avait été cette tentation quotidienne de vouloir ouvrir le jour d'après, seulement pour entrevoir le chocolat sans oser le manger !

    Sagement assis dans le chariot petit Pierre avait également accompagné maman au supermarché pour les courses de Noël. Ce genre d'expédition demande de l'entraînement. Mais dès ses premiers jours, bien au chaud contre la poitrine de maman, ne l'avait-il pas déjà suivie dans toutes les grandes surfaces de la périphérie de la ville ? Plus tard dans le couffin et aujourd'hui dans le chariot, en attendant de pouvoir lui-même en pousser un ?
    Comme on est jamais mieux servi que par soi-même, Pierre avait incité maman à se diriger vers le rayon des Playmobils. Cette année il aurait droit à la ferme  puisque l'an passé on lui avait déjà laissé choisir l'atelier du potier et le vaisseau des pirates. Par chance, le modèle annoncé dans le dépliant publicitaire était disponible.

    Au milieu des rayons croulants de jouets et de chocolats, Pierre avait rencontré plusieurs fois le Père Noël : déjà celui du photographe installé à l'entrée du supermarché, puis un autre qui distribuait des publicités. Bizarre, il ne portait pas de bottes mais des baskets Adidas. Enfin, un dernier modèle était habillé tout en vert. Mais aucun de ces pères Noël n'avait la bonne tête du bon pépé rigolard vu sur le film enregistré l'année dernière par son cousin pendant Disney-Noël-Parade. De plus, ils portaient même une drôle de barbe en coton.

    On avait quand même parlé de ce Jésus à petit Pierre ! Mais il avait oublié le lieu de sa naissance. Quand on lui a également expliqué qu'il était le sauveur du monde, Pierre avait quand même hésité à le croire. Bioman avait tant de fois fait exploser l'écran du téléviseur, secouru tant de bambins, qu'il se demandait pourquoi il faudrait encore un autre sauveur, sans vaisseau spatial et sans épée laser !
    Et cette histoire d'âne et de boeuf dans la crèche l'avait troublé, lui qui avait passé tant de jours à la crèche municipale.

    Qui pourrait enfin expliquer à Pierre la différence entre le petit Jésus et le Père Noël ?

    Certainement pas papa qui n'a jamais le temps ou maman qui rêve de passer un jour Noël simplement, sans avoir à courir les supermarchés à la dernière minute.

    Dehors, en ce matin de noël, il faisait si froid. Tout le monde dormait dans la maison. En attendant une explication de son frère aîné-qui-sait-tout, Pierre, tout recroquevillé bien au chaud dans son lit, rêvant de la fête de Noël du foot-ball-Club reportée exceptionnellement au 28 décembre pour non disponibilité de la salle polyvalente du village, en avait tout simplement conclu que ce Jésus devait être né au supermarché pendant une quinzaine promotionnelle.

    Gérard Cénec publié dans ? en 199?

    Petit Pierre doit être un ado maintenant... et peut-être dans d'autres confusions...
    Ces confusions qui viennent du monde de l'enfance (et qui ont toujours existé) mais aussi de notre société. Aujourd'hui les enfants ont de moins en moins de repères bibliques et sont de plus en plus bombardés d'images et d'infos...

    Parler de Dieu aux enfants, partager le message de Noël est un vrai défi !

    À nous de le relever dans la joie et la bonne humeur
    avec l'aide de notre Dieu !

    3 commentaires
  • Dire Joyeux Noël...                    Dans toutes les langues

              en allemand → Fröliche Weihnachten
              en anglais → Merry Christmas
              en chinois → Sheng dan kuai loh
              en dannois → Glædelig jul
              en espagnol → Feliz Navidad
              en finlandais → Hauskaa Joulua
              ...

    Et je vous laisse découvrir des listes complètes sur ces quelques sites :


     Joyeux Noël                 Joyeux  Noël


    Les enfants aiment ce genre d'information...

    L'idéal est de connaître la prononciation de quelques langues insolites (s'entraîner auprès de ses amis étrangers ou polyglottes !) et de montrer quelques écritures particulières (arabe, chinoise, grecque...)
    .

    Possibilité de réaliser des cartes, des affiches, des jeux, un flash info lors d'un culte, une page pour le journal de l'église...
    Associer éventuellement un drapeau, une photo, un objet... à chaque pays.

    Âges : 6 ans et +
    Pin It

    votre commentaire
  • Cadeaux solidaires :

     Pour offrir aux enfants de vos groupes ou de vos familles...

    Pensez à l'artisanat S.E.L.             Idées Kdo

    Pour Noël, mais aussi tout au long de l'année, pour les anniversaires, les récompenses de jeux...

    A moins de 5 euros vous pouvez offrir des savons, des portes-clés, des aimants, des stylos, des toupies,
    des barrettes, des pinces à documents... et même des confiseries !
     
     
    Cadeaux longue durée : des calendriers...

       Cal-1.jpg    Cal-2.jpg    Cal-3.jpg   Cal-4.jpg ...

    Il en exite à tous les prix, de toutes les tailles, pour tous les âges... (en vente en librairie chrétienne)
    et les enfants profiteront du cadeau tous les jours de l'année !

    Âges : 0 à 99 ans

    Pin It

    votre commentaire
  • Petite mise en scène

    Idée pour réaliser une saynète de Noël sans trop de préparations...

    Choisir un beau conte de Noël... et préparer cette petite mise en scène :

    Décor : un salon avec un sapin de Noël et/ou une cheminée et/ou quelques meubles... + un fauteuil et des coussins

    Personnages : quelques enfants (pas + de 8) tous âges confondus + un adulte

    Déguiser l'adulte en grand-mère ou en grand-père. Elle est assise dans le fauteuil, elle tricote ou il ouvre des noix.

    Les enfants entrent en se plaignant de s'ennuyer, ils ne savent pas quoi faire.
    Ils se plaignent aussi de la météo qui est à la pluie... ils ne peuvent même pas sortir pour jouer ! Ils se demandent ce qu'ils pourraient faire, font quelques propositions de jeux mais personne n'y adhère vraiment...

    Un des enfants propose alors : "Et si mamie nous racontait une histoire...". Les autres enfants s'enthousiasment.
    On peut envisager une voix dissonante : un enfant qui n'a pas envie mais qui finalement se laisse convaincre par le groupe...

    La mamie demande à l'un des enfants de lui chercher le livre de contes sur la commode. Ce qu'il fait.
    Les enfants s'installent par terre sur des coussins autour de la mamie.
    Il est possible de simuler un petit chahut jusqu'à ce que tous soient installés...

    La grand-mère commence à lire / raconter l'histoire... Les enfants écoutent et interviennent de temps à autre soit pour poser une question (sens, vocabulaire...), soit pour répondre à une interpellation de la grand-mère soit pour un petit chahut...

    A la fin de l'histoire, les enfants encore émerveillés par le conte de Noël, remercient leur mamie et si l'histoire choisie à un petit enseignement, l'un ou l'autre des enfants peut s'engager à essayer de le mettre en application dans sa vie.


    Avantages : - Peu de textes à préparer avec les enfants... ils n'interviennent que 2 ou 3 fois chacun et c'est une situation assez naturelle dans laquelle ils se retrouvent facilement et qu'ils pourront jouer en étant à l'aise.
                     - Presque pas de décor et pas de costumes à prévoir pour les enfants.
                     - L'adulte peut lire l'histoire.

    Conseils : - Bien préciser à chaque enfant le moment de son intervention : à tel mot de l'histoire ou après telle phrase...
                  - Choisir un adulte doué pour raconter des histoires... avec la voix qui porte et avec expression !

    Âges : tous les âges

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Carte-Noel.jpg
    Voilà un modèle de carte de voeux facile à réaliser avec des enfants...

    Déchirer des bandes de papier rouge, or et photocopie de cantiques de Noël...
    Agencer et coller...
    Recoller sur un fond cartonné plus grand (pour faire un cadre).

    Proposer de réaliser des cartes avec les enfants pour eux pour leur usage perso.
    Les encourager à écrire à des personnes de leur entourage ou à les offrir comme Kdo à leur famille ou amis...
    ou
    Chaque enfant réalise une carte pour écrire et envoyer à une personne précise de l'église (personne âgée ou malade).
    ou
    Faire un atelier carte pour une vente au profit d'un projet de sortie ou de camp ou pour soutenir un projet humanitaire.


    Carte-mages Variante... inspirée d'une carte UNICEF.

     

    Âges : à partir de 4 ans
    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique