• 2011-MO.jpg

     

    Chaque année, notre église, unie à d'autres églises de par le monde, reçoit une parole biblique comme mot d'ordre pour l'année.

    Cette année il s'agit de Romains 12 v. 21 :

    Ne te laisse pas vaincre par le mal mais sois vainqueur du mal par le bien.

     Sermons et méditations de début d'année y sont consacrés...

    Des cartes, des affiches sont distribuées aux personnes de l'église... (chez nous c'est une peinture qui illustre le verset, dans d'autres églises, ce peut être une autre illustration ou une photo...)

    J'aime proposer pour ces mots d'ordre une animation pour les enfants.

     Sur le blog :    animation 2010             animation 2009

     

    Quelques idées pour cette année :

    - Faire découvrir le verset sous forme de verset codé. Adapter le code à l'âge des enfants de votre groupe. Pour des exemples de codes voir l'article ci-dessous.

    - Une fois le verset découvert, le chercher et le lire dans la Bible. Puis, avec les plus grands lire les versets précédents à partir du verset 17 (ou 14, voir 12).

    - Lancer un premier temps de discussion en demandant aux enfants ce que ce verset signifie. S'il est difficile à mettre en pratique... il est relativement simple à comprendre. L'exhortation est directe et concrête ! Ne pas rendre le mal pour le mal, faire du bien à ceux qui nous font du mal, aimer ses ennemis...
    Je pense qu'ils noteront que ce n'est pas évident à mettre en pratique !

    - Dans un deuxième temps, évoquer des situations concrêtes. Quelqu'un se moque ouvertement de moi, quelqu'un fait exprès de casser un de mes jouets, quelqu'un m'accuse à tort... Comment réagir ? Comment obéir à cette parole de la Bible ?
    Montrer votre poing fermé, dire que dans de telles situations, on serre les poings dans sa poche et on a bien envie de frapper !
    Faire aussi remarquer qu'il ne s'agit pas d'encaisser, de laisser l'autre nous faire du mal impunément... le verset dit qu'il faut vaincre ! Il faut trouver une réponse, une réponse qui "gagne" par le bien ! Pas facile !
    On serre les poings mais on essaie de résister à l'envie de rendre. On dénonce, on demande justice mais on ne se venge pas. On pardonne et on essaie de garder des relations de bienveillance avec la personne qui nous a fait du mal...
    Evoquer des exemples de personnages bibliques qui ont vaincu le mal par le bien : Joseph face à ses frères, David par rapport à Saül, Jésus...

    - Expliquer aux enfants que ce verset a été choisi pour l'année 2011 par différentes églises dans le monde. Que beaucoup de chrétiens, grands et petits, vont essayer de redécouvrir ce verset et de le mettre en pratique... même s'ils n'ont pas attendu 2011 pour le faire !
    Pour nous aider à y penser un peu chaque jour de cette année, on a demandé à un peintre de dessiner une affiche pour pouvoir faire des posters et des cartes avec ce verset...
    Demander aux enfants comment ils auraient dessiné ce verset. J'espère être surprise par leurs propositions... Moi, personnellement j'aurai eu du mal !!!


    - Leur montrer l'affiche. Leur laisser le temps de commenter, de dire ce qu'ils voient, quels sont les rapports avec le verset...
    Ils remarqueront sûrement les poings (surtout si vous avez eu soin d'en parler précedemment !). Evoquer le poing dans le coin sombre en bas à droite... et les poings devenus papillons. Comment s'est faite cette transformation de quelque chose de sombre et de violent en quelque chose de léger et de coloré ?
    Parler du contact avec la lumière, Jésus a dit qu'il est la lumière, à son contact... quelle transformation !

    L'histoire du loup blanc et du loup noir peut illustrer cette transformation :

    Un grand-père explique à son petit fils :
      - Mon petit, il y a une lutte entre deux loups à l’intérieur de chacun de nous.

        L’un est le Mal, c’est la colère, l’envie, la jalousie, le chagrin, le regret, la cupidité,
        l’arrogance, l’apitoiement, la culpabilité, l’amertume, le sentiment d’infériorité, le mensonge,
        l’orgueil, la supériorité et l’égo.

        L’autre est le Bien, c’est la joie, la paix, l’amour, l’espoir, la sérénité, l’humilité, la bonté,
        la bienveillance, l’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la  foi.

    Le  petit-fils a réfléchi pendant quelques instants, puis il a demandé à  son grand-père :
     
    - Quel loup  va gagner? »

    Le  vieil homme a simplement répondu :
       - Celui que tu  nourris.

    Tout seul, il est difficile (voir impossible) de vaincre (donc gagner) le mal par le bien...
    C'est en cultivant notre relation avec Dieu, en nous nourrissant de sa présence et de sa parole... que nos poings peuvent se transformer en papillons !
    Mimer et faire mimer les poings qui deviennent papillons.
    Il est possible de pousser encore plus loin en faisant remarquer que le verset a été écrit en plusieurs couleurs et écritures. L'artiste peintre a voulu souligner le fait que nous sommes tous différents, avec des caractères différents, mais ensemble on peut vaincre le mal par le bien. Avec l'aide de Dieu, c'est primordial, mais aussi avec l'aide des autres ! C'est un beau symbole que ce mot d'ordre à différentes églises, à différents chrétiens qui ensemble se soutiennent par la prière et par le rapprochement autour de la même lumière...

    - Prendre un temps pour prier pour que Dieu nous aide à mettre sa parole en pratique dans les situations difficiles.
    Donner à chaque enfant une carte avec l'illustration et le verset.

    - Idée bonus : transformer l'illustration poster en puzzle à reconstituer ensemble.

    Âges : à partir de 7 - 8 ans

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Suite à notre déménagement, nous voilà dans une nouvelle église...

    et pour ma part, déjà recrutée et engagée à l'école du dimanche !

     

    Dimanche je commence...
    Les enfants se connaissent, mais moi je ne les connais pas... Je souhaite donc apprendre à les connaître !

     

    Sûrement par déformation professionnelle, je me suis inspirée de ce que je propose en début d'année à mes élèves en classe, pour préparer une fiche de présentation que j'ai adaptée à la situation église / école du dimanche :

     

    presentation.jpg

    Télécharger « Présentation.pdf »

     

    J'amènerai aussi des miroirs pour que les enfants puissent accompagner leur fiche d'un autoportrait le plus réaliste possible.

    Enfin, nous ouvrirons notre Bible au Psaume 139 pour découvrir les versets 1 à 6 et 13 et 14.

    Avec humour, je demanderai aussi : Qui dans le groupe aime les mathématiques ?
    A l'un des matheux, je demanderai : Jusqu'où sais-tu compter ?
    Et je le mettrai au défi de compter les cheveux d'un camarade !
    Nous lirons alors Matthieu 10 v. 30 : Dieu connaît même le nombre de nos cheveux !

     

    J'espère pouvoir afficher les portraits, les fiches de présentation et les textes bibliques dans la salle et je prévois de donner à chaque enfant une carte avec les textes et un petit miroir autocollant.

     

    Même si la rentrée est un peu passée, cette trame d'animation peut peut-être aussi vous servir un jour.

    Âges : 7 à 9 ans

     

    Pin It

    1 commentaire
  • ... ou une proposition pour une animation en pleine nature pour profiter des derniers jours ensoleillés !

    S'émerveiller avec les enfants de la beauté de la création et découvrir Dieu... Le Créateur !

     

    Organiser une sortie en forêt, à la campagne, ou à défaut, dans un parc en ville
    et proposer différentes petites animations qui amèneront les enfants à regarder la nature d'un oeil nouveau !

    chemins 001

    Entrecouper de lectures de textes bibliques à découvrir sous forme de messages codés, à chercher dans des cachettes en pleine nature ou à lire simplement dans la Bible assis ou couchés dans l'herbe...

    Choisir aussi des chants de son répertoire qui chantent la création et le Créateur.

     

    Jouer sur les sens :

    Écouter les bruits de la nature en se couchant, yeux fermés, en silence.
    Marcher pieds nus dans l'herbe.
    Sentir les différentes fleurs et plantes présentes.
    Distribuer des loupes et/ou des jumelles
    ...

     

    Le jeu du photographe :
    Par 2. L'un est le photographe, l'autre, les yeux fermés, est l'appareil photo. Le photographe place "son appareil" devant un élément de la nature. Il ajuste la hauteur, la position et appuie sur les oreilles pour déclencher la photo. L'appareil ouvre alors les yeux  et admire la vue. La photo est prise, on se déplace pour prendre une autre photo et on échange de rôle.

     

    La palette du peintre :
    Donner à chaque enfant un petit carton de couleur. Chacun doit trouver un élément de la nature de la couleur de son carton et le montrer au reste du groupe.

     

    L'arbre devinette :
    Bander les yeux à un enfant et l'amener vers un arbre. L'"aveugle" fait alors connaissance avec l'arbre par le toucher. Il l'entoure de ses bras pour évaluer sa grosseur, il touche son écorce, explore ses feuilles, branches, racines...
    puis retour au point de départ (brouiller les pistes en faisant tourner l'"aveugle" sur lui-même) puis enlever le bandeau. l'enfant saura-t-il retrouver "son" arbre ?


    Loto des arbres :

    Distribuer des feuilles d'arbres (préalablement ramassées sur les lieux) et demander aux enfants de retrouver les arbres d'où viennent les feuilles.

     

    ...

     

    Propositions de textes bibliques : Genèse 1 v.1 à 25 -  Psaume 104 v.10 à 24 - Job 38, 39, 40, 41 - Matthieu 6 v. 26 et 28 à 30...

     

    Idées + : Amener des feuilles de dessin et des couleurs et en quelques coups de crayons dessiner le paysage ou une fleur, un arbre...
    Ou, au retour, imprimer une photo prise lors de la sortie et y ajouter un verset.

    Pin It

    1 commentaire
  • À partir d'illustrations symboliques de la croix... quelques idées...

    Croix-3-mains.jpg croix-passage.jpg   Croix fleurs   Croix pas

    Pour les plus grands :

    Disposer ces croix sur des feuilles d'affiches et les poser sur des tables indépendantes.
    (Rajouter éventuellement 1 ou 2 illustrations non symboliques de Christ sur la croix.)
    Mettre à disposition sur chaque table quelques marqueurs.

    Après une lecture de la crucifixion de Jésus et de quelques versets des épitres sur la croix, proposer aux participants de se déplacer vers les tables, d'observer les croix et de noter en silence leurs réactions...
    Donner le temps nécessaire puis se regrouper pour lire les panneaux et faire une petite synthèse.
    Finir par un temps de prière.

    Ou inverser les étapes en commençant par l'observation et la notation des remarques,
    puis le regroupemet et la synthèse et seulement après : la lecture des textes bibliques.

    Croix des mains : À la croix, Dieu nous tend la main / Réconciliation de Dieu et des hommes / Dieu pardonne...
    Croix ouverte : La croix nous ouvre le passage vers Dieu / C'est le début d'une vie nouvelle / "Je suis la porte"...
    Croix fleurie : La croix n'est pas un symbole de mort mais de vie
    / "Je suis le chemin, la vérité et la vie" / Jésus est rescussité...
    Croix avec des pas : (Re)venir à la croix / Message pour tous les hommes / rencontre personnelle...

    Textes :
    Rom. 6 v. 23 / 2 Tim. 2 v. 11 / Ap. 1 v. 18 / Col 1 v. 20 / Col 2 v. 14 /
    Heb. 12 v.2

    Avec les plus petits :

    Se limiter aux deux dernières illustrations en les montrant collectivement, l'une après l'autre et en suscitant les réactions...

    Ces illustrations se prêtent aussi à la réalisation d'affiches collectives :

    - Colorier ou découper / coller des fleurs pour fleurir une croix.
    ou
    - Demander à chaque enfant de faire l'empreinte de ses pas et les coller autour ou vers la croix.

    Âges : adaptation possible à tous les âges

    Pin It

    1 commentaire
  • Jésus dit : Que votre cœur ne se trouble pas. Croyez en Dieu et croyez en moi.

    ou "Ne soyez pas inquiets, croyez en Dieu et croyez en moi aussi"

    Jn 14v;1

    C'est le verset de l'année proposé dans différentes églises sous forme de carte de vœux, posters, bougies...

    Dans notre église, il est illustré par une création graphique de Frank Baumann et accompagné d'une courte méditation
    de Félix Wilhem-Bantel.

    Ce tableau et le texte qui l'accompagne m'ont inspiré quelques idées pour parler de ce verset aux enfants, en ce début d'année...

    Une première idée est de partir du c
    œur... "Écouter" son cœur...
    Dans le calme, proposer aux enfants de poser leur main sur leur c
    œur et de sentir son battement régulier.
    Leur demander comment réagit leur c
    œur aux situations et aux émotions : après une course de vitesse, dans la joie, la colère, (l'amour),... puis la peur.
    Évoquer la peur qui serre le c
    œur ou le cœur qui se met à cogner, à battre à tout rompre dans la poitrine.

    Découvrir ensuite le verset comme une réponse de Jésus aux situations où nos c
    œurs s'emballent, pris dans la panique.
    Une promesse pour chacun de nous...
    Si les enfants sont acteurs pour découvrir le verset, ils le retiendront mieux. L'idée est donc de le leur faire découvrir sous forme de rébus, de message codé, présenté dans un c
    œur, ou d'éparpiller des cœurs dans la salle avec des mots du verset ou la référence... puis chercher dans la Bible, ou...

    Montrer l'illustration... parler de ce c
    œur qui semble flotter au-dessus du mélange confus de couleurs et de formes. Avec Dieu c'est possible... recevoir sa paix dans des situations de tempêtes.
    Leur demander de s'approcher du tableau et de bien observer au-dessus du c
    œur. On distingue une colombe, qui symbolise la présence de Dieu et qui illumine le bas du tableau...
    Quand on est effrayé, bouleversé, croire en Dieu et en Jésus-Christ nous apporte paix et réconfort. C'est une promesse ! Et nous l'avons sûrement déjà expérimenté mainte fois dans nos vies.
    Ne pas hésiter à partager une de ces expériences personnelles, concrètes avec les enfants...

    Possibilité de mettre en parallèle le verset avec différentes histoires bibliques où Dieu, par des anges ou par la voix de Jésus, dit "n'aie pas peur", "ne crains pas"...
    On peut demander aux plus grands de retrouver et recenser les passages bibliques où ces paroles reviennent.

    mobile

        Réaliser un mobile en découpant différents cœurs de différentes tailles
        et couleurs dans des papiers cartonnés.
        Sur l'un d'eux, écrire le verset.
        Puis enfiler les c
    œurs les uns en dessous des autres en laissant du fil entre.
        Faire des nœuds après chaque c
    œur pour qu'ils ne glissent pas.
        Terminer par une perle en bois.


    Penser à choisir quelques chants en adéquation avec le thème.

    Âges : à partir de 6 - 7 ans
    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique