• Une chouette animation proposée par Sabine (qui s'est inspirée d'Olivier !) :

    Préparation

    Pour cette animation, il vous faudra fabriquer un puzzle avec, en son milieu, une seule et unique chose : le mot «DIEU».

    Pour le besoin de l’animation il est important que :

    - le puzzle ne soit pas trop facile à faire (donc pas trop vite fait) mais ne soit pas non plus trop difficile (les enfants doivent pouvoir le finir après un certain temps)

    - les pièces du puzzle soient quand même nombreuses (on doit compter + ou – 10 pièces par enfant)

    - le décor autour du mot ne soit pas trop chargé et que le mot « Dieu » ne soit pas trop facile à percevoir au début. . Cela peut être par exemple :

    puzzle Dieu

    Le jour J

    1. Réunissez les enfants autour d’une grande table puis, sans rien dire, sortez d’un sac vos pièces du puzzle et mettez les, en vrac, sur la table.

    Ne dites toujours rien et laissez les enfants agir ou se questionner. (On doit le faire ?).

    Si vraiment le groupe ne prend pas l’initiative de commencer (ce qui est rare) répondez «oui» de la tête si la question est de nouveau posée ou, invitez les à faire le puzzle en faisant un signe de la main.

    2. Quand des enfants (ou le groupe entier) s’activent autour de ce puzzle, retirez-vous discrètement et notez ce que vous voyez ou entendez.

    NB : Si certains enfants ne participent pas tout de suite, laissez faire et notez leurs paroles ou leurs attitudes («pff je suis pas doué, moi, pour faire ça ! , « oh moi ca m’énerve, je n’y arrive jamais», «il s’assied et attend que les autres le fassent », «il se met en retrait mais jette de temps en temps un coup d’œil », …)

    3. Quand le puzzle est fini, invitez les enfants à s’asseoir et demandez leur ce qu’ils ont trouvé.

    Ils vous répondront sûrement «on a trouvé : Dieu».

    [...]

    Lire la suite de l'article : ici

      Âges : à partir de 10 - 12 ans

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Amener des toises, des pèse-personnes et... plein de mètres ruban de couturière !

    metre-ruban.jpg   Laisser les enfants se "mesurer"...

      ils mesurent leur tour de tête, du cou, du poignet, de la taille, de la cuisse,...

      la longueur de leur bras, jambe, pied, doigts, de leur pas le plus grand,...

     

      Ils notent ou non leurs mesures...

    On peut aussi leur préparer une fiche avec des mesures à faire et à compléter :

    Tour de tête :  ...... cm
    Tour du cou :  ...... cm
    Longueur de la jambe : ....... cm
    Longueur de mes doigts de pieds :  ...... cm
    Ma hauteur :  ....... m  et  ......... cm
    Mon poids :  ...... kg  et ........ g

    etc.

     

    Tout en les laissant faire... passer des uns aux autres en  les complimentant abondamment !!!

    Fou rire et bon temps garantis !

     

    Il ne reste plus qu'à découvrir les versets suivants : Psaume 139 les versets 1 à 6 et 13 et 14

    (directement dans la Bible, sur des cartons éparpillés, sous forme de messages codés...)

     

    Le bon plan pour trouver des mètres ruban : penser au suédois !

    Âges : 5 - 7 ans

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Profiter de la rentrée pour faire une animation biblique / leçon de chose sur un petit objet indispensable dans la trousse des enfants de nos groupes :

    rubberla gomme !           

     

    La gomme qui efface les esquisses successives de leurs dessins, les erreurs de tracés, celle qui fait disparaître leurs ratures, les fautes d'orthographe de leurs dictées... Celle qui leur permet de retrouver une page blanche, de recommencer, de proposer de meilleures solutions...

    Dieu nous offre d'effacer nos erreurs, nos manquements, nos blessures et nos fautes...

         J'ai passé l'éponge sur tes révoltes, sur tes fautes.

         Les voilà effacées, disparues, comme un nuage qui passe.

         Je t'ai libéré, reviens à moi.           Esaïe 44 v.22

     

                          Changez de comportement, tournez-vous vers Dieu

                          pour qu'il efface vos péchés.              Actes 3 v.19

     

    Mais aussi Esaïe 1 v. 18, 43 v.25, Psaume 32, 51 v.9...

     

    Quelques pistes pour proposer aux enfants une animation biblique sur la gomme :

    La gomme : parabole sur le pardon...

     

    Étape un : découvrir l'objet : (choisir selon l'âge des enfants...)

    - cacher une gomme dans la salle et proposer aux enfants un jeu de "chaud-froid" pour découvrir l'objet qui va être au centre de l'animation du jour.

    - mettre une gomme dans un sac ou une boite avec des billes de polystyrène. Demander à l'enfant de mettre sa main dans le sac, à l'aveugle, et de deviner ce qui s'y cache.

    - proposer une liste d'achat de fournitures de la trousse pour la rentrée où il manque tout ce qui sert à effacer (gomme, effaceur d'encre, tipex, ...) et demander aux enfants ce qui manque sur la liste.

    - parler des collections d'objets et des collectionneurs. Comment appelle-t-on quelqu'un qui collectionne les timbres ? Un philatéliste. Que collectionne un bédéphiliste ? Des B.D. etc . (voir ici)
    Et enfin : Que collectionne un cumiphile ou gummaphile ? Des gommes !

    - ...

     

    Étape deux : discussion

    À quoi sert le gomme ? Raconte ce qu'une gomme t'a permis de faire un jour.
    Si tu avais une gomme "magique" ou "spéciale" que voudrais-tu gommer avec ?
    Quels moments de ta vie voudrais-tu effacer ?
    Pourquoi je vous parle de gomme à l'église aujourd'hui ? Quel rapport ?

     

    Étape trois : découverte des versets

    Qu'est ce que Dieu nous offre d'effacer ?

    David dit : Psaume 51 v.9 / Esaïe dit : Esaïe 44 v.22 / Pierre dit : Actes 3 v.19 (vérifier que dans vos versions on parle bien d'"effacer")

    Faire découvrir ces versets en recherche directe, manipulation de la Bible ou à l'aide de messages codés (exemples de codes voir ici ou dans la rubrique "jeux").

    Expliquer ces versets, la notion de fautes, de péchés, de culpabilité.

    Mon péché, ma désobéissance à Dieu ne peuvent être effacés que par la mort de Jésus. C'est la seule solution choisie par Dieu. Nous ne le comprenons peut-être pas mais nous pouvons le croire et l'expérimenter.

    Si nous demandons pardon à Dieu pour nos fautes, il nous offre de les effacer... comme la gomme ! Et sans qu'il ne reste de traces ou des froissures, voir des trous comme il arrive avec notre gomme à nous...

    La gomme de Dieu efface et rend la feuille blanche (plus blanche que la neige) même si nos erreurs étaient écrites au crayon de couleur (feutre) rouge ! ( Esaïe 1 v.18)

     

    Étapes complémentaires :

    (à rajouter ou non, selon le temps que vous souhaitez consacrer à l'animation)

    - ajouter une histoire biblique en lien avec le pardon : l'histoire de Joseph, la parabole du serviteur impitoyable, la femme adultère....

    - (avec les plus grands) revenir sur David, et Pierre. A quelles fautes ont-ils été confrontés ? Pourquoi savent-ils de quoi ils parlent quand ils nous disent que Dieu efface les péchés ? Quels autres personnages de la Bible ont péché, se sont repentis et ont été pardonnés ?

    - ajouter la notion du pardon que Dieu nous demande d'offrir aux autres. Effacer les traces laissées par les autres sur ma page de Vie.

    - Rendre concret la notion de péché en aidant les enfants à chercher quelles fautes il leur arrive de commettre avec leur bouche (mentir, être impoli, se moquer, médire,...), avec leurs mains (se battre, voler, casser,...), avec leurs yeux (tricher,...), leurs pieds, leurs oreilles, ... et leurs pensées (jalousie, rancoeur, convoitise,...)

    Écrire ces fautes sur une feuille blanche et symboliquement les gommer après un temps de prière. Souffler sur les poussières de gomme "disparues comme un nuage".

    - ...

     

    Dernière étape :

    Prendre le temps de prier avec les enfants symboliquement (voir ci-dessus) et/ou de façon classique. Confier à Dieu la gomme et lui demander d'effacer dans nos vies ce qui tâche, nos erreurs, nos fautes... Le remercier pour sa grâce, pour le prix payé par son fils Jésus, pour le pardon de nos péchés... Lui demander son aide pour réécrire plus juste notre vie...

    et

    Offrir une gomme à chaque enfant en espérant que chaque fois qu'il s'en servira, il pourra se souvenir du pardon que Dieu lui offre ! Il existe même des gommes en forme de coeur dans les commerces ou à la CLC.

    Dans le même esprit, une belle idée de Laure dans les commentaires ci-dessous.

    Âges : à partir de 4, 5 ans

     

    Pin It

    1 commentaire
  • 2011-MO.jpg

     

    Chaque année, notre église, unie à d'autres églises de par le monde, reçoit une parole biblique comme mot d'ordre pour l'année.

    Cette année il s'agit de Romains 12 v. 21 :

    Ne te laisse pas vaincre par le mal mais sois vainqueur du mal par le bien.

     Sermons et méditations de début d'année y sont consacrés...

    Des cartes, des affiches sont distribuées aux personnes de l'église... (chez nous c'est une peinture qui illustre le verset, dans d'autres églises, ce peut être une autre illustration ou une photo...)

    J'aime proposer pour ces mots d'ordre une animation pour les enfants.

     Sur le blog :    animation 2010             animation 2009

     

    Quelques idées pour cette année :

    - Faire découvrir le verset sous forme de verset codé. Adapter le code à l'âge des enfants de votre groupe. Pour des exemples de codes voir l'article ci-dessous.

    - Une fois le verset découvert, le chercher et le lire dans la Bible. Puis, avec les plus grands lire les versets précédents à partir du verset 17 (ou 14, voir 12).

    - Lancer un premier temps de discussion en demandant aux enfants ce que ce verset signifie. S'il est difficile à mettre en pratique... il est relativement simple à comprendre. L'exhortation est directe et concrête ! Ne pas rendre le mal pour le mal, faire du bien à ceux qui nous font du mal, aimer ses ennemis...
    Je pense qu'ils noteront que ce n'est pas évident à mettre en pratique !

    - Dans un deuxième temps, évoquer des situations concrêtes. Quelqu'un se moque ouvertement de moi, quelqu'un fait exprès de casser un de mes jouets, quelqu'un m'accuse à tort... Comment réagir ? Comment obéir à cette parole de la Bible ?
    Montrer votre poing fermé, dire que dans de telles situations, on serre les poings dans sa poche et on a bien envie de frapper !
    Faire aussi remarquer qu'il ne s'agit pas d'encaisser, de laisser l'autre nous faire du mal impunément... le verset dit qu'il faut vaincre ! Il faut trouver une réponse, une réponse qui "gagne" par le bien ! Pas facile !
    On serre les poings mais on essaie de résister à l'envie de rendre. On dénonce, on demande justice mais on ne se venge pas. On pardonne et on essaie de garder des relations de bienveillance avec la personne qui nous a fait du mal...
    Evoquer des exemples de personnages bibliques qui ont vaincu le mal par le bien : Joseph face à ses frères, David par rapport à Saül, Jésus...

    - Expliquer aux enfants que ce verset a été choisi pour l'année 2011 par différentes églises dans le monde. Que beaucoup de chrétiens, grands et petits, vont essayer de redécouvrir ce verset et de le mettre en pratique... même s'ils n'ont pas attendu 2011 pour le faire !
    Pour nous aider à y penser un peu chaque jour de cette année, on a demandé à un peintre de dessiner une affiche pour pouvoir faire des posters et des cartes avec ce verset...
    Demander aux enfants comment ils auraient dessiné ce verset. J'espère être surprise par leurs propositions... Moi, personnellement j'aurai eu du mal !!!


    - Leur montrer l'affiche. Leur laisser le temps de commenter, de dire ce qu'ils voient, quels sont les rapports avec le verset...
    Ils remarqueront sûrement les poings (surtout si vous avez eu soin d'en parler précedemment !). Evoquer le poing dans le coin sombre en bas à droite... et les poings devenus papillons. Comment s'est faite cette transformation de quelque chose de sombre et de violent en quelque chose de léger et de coloré ?
    Parler du contact avec la lumière, Jésus a dit qu'il est la lumière, à son contact... quelle transformation !

    L'histoire du loup blanc et du loup noir peut illustrer cette transformation :

    Un grand-père explique à son petit fils :
      - Mon petit, il y a une lutte entre deux loups à l’intérieur de chacun de nous.

        L’un est le Mal, c’est la colère, l’envie, la jalousie, le chagrin, le regret, la cupidité,
        l’arrogance, l’apitoiement, la culpabilité, l’amertume, le sentiment d’infériorité, le mensonge,
        l’orgueil, la supériorité et l’égo.

        L’autre est le Bien, c’est la joie, la paix, l’amour, l’espoir, la sérénité, l’humilité, la bonté,
        la bienveillance, l’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la  foi.

    Le  petit-fils a réfléchi pendant quelques instants, puis il a demandé à  son grand-père :
     
    - Quel loup  va gagner? »

    Le  vieil homme a simplement répondu :
       - Celui que tu  nourris.

    Tout seul, il est difficile (voir impossible) de vaincre (donc gagner) le mal par le bien...
    C'est en cultivant notre relation avec Dieu, en nous nourrissant de sa présence et de sa parole... que nos poings peuvent se transformer en papillons !
    Mimer et faire mimer les poings qui deviennent papillons.
    Il est possible de pousser encore plus loin en faisant remarquer que le verset a été écrit en plusieurs couleurs et écritures. L'artiste peintre a voulu souligner le fait que nous sommes tous différents, avec des caractères différents, mais ensemble on peut vaincre le mal par le bien. Avec l'aide de Dieu, c'est primordial, mais aussi avec l'aide des autres ! C'est un beau symbole que ce mot d'ordre à différentes églises, à différents chrétiens qui ensemble se soutiennent par la prière et par le rapprochement autour de la même lumière...

    - Prendre un temps pour prier pour que Dieu nous aide à mettre sa parole en pratique dans les situations difficiles.
    Donner à chaque enfant une carte avec l'illustration et le verset.

    - Idée bonus : transformer l'illustration poster en puzzle à reconstituer ensemble.

    Âges : à partir de 7 - 8 ans

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Suite à notre déménagement, nous voilà dans une nouvelle église...

    et pour ma part, déjà recrutée et engagée à l'école du dimanche !

     

    Dimanche je commence...
    Les enfants se connaissent, mais moi je ne les connais pas... Je souhaite donc apprendre à les connaître !

     

    Sûrement par déformation professionnelle, je me suis inspirée de ce que je propose en début d'année à mes élèves en classe, pour préparer une fiche de présentation que j'ai adaptée à la situation église / école du dimanche :

     

    presentation.jpg

    Télécharger « Présentation.pdf »

     

    J'amènerai aussi des miroirs pour que les enfants puissent accompagner leur fiche d'un autoportrait le plus réaliste possible.

    Enfin, nous ouvrirons notre Bible au Psaume 139 pour découvrir les versets 1 à 6 et 13 et 14.

    Avec humour, je demanderai aussi : Qui dans le groupe aime les mathématiques ?
    A l'un des matheux, je demanderai : Jusqu'où sais-tu compter ?
    Et je le mettrai au défi de compter les cheveux d'un camarade !
    Nous lirons alors Matthieu 10 v. 30 : Dieu connaît même le nombre de nos cheveux !

     

    J'espère pouvoir afficher les portraits, les fiches de présentation et les textes bibliques dans la salle et je prévois de donner à chaque enfant une carte avec les textes et un petit miroir autocollant.

     

    Même si la rentrée est un peu passée, cette trame d'animation peut peut-être aussi vous servir un jour.

    Âges : 7 à 9 ans

     

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique